L’économiste français Philippe Aghion reçoit un doctorat honoris causa de l’UQAM

Montréal, le 2 mai 2023  ̶  L’Université du Québec à Montréal (UQAM) honorera Philippe Aghion, éminent économiste français et chercheur de renom, en lui décernant un doctorat honoris causa de l’UQAM, l’une des plus importantes distinctions décernées par l’Université. La cérémonie se déroulera le 4 mai en présence du recteur de l’UQAM, Stéphane Pallage, du doyen de l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM), Komlan Sedzro, ainsi que d’une soixantaine de personnes participant à la conférence Les fondements et les incidences économiques de l’innovation, organisée les 3 et 4 mai sous l’égide de la Chaire en macroéconomie et prévisions en collaboration avec le Département des sciences économiques de l’ESG UQAM.

Par ce geste, l’Université reconnaît le parcours exemplaire de Philippe Aghion, le haut degré de ses réalisations ainsi que l’ampleur et la portée de sa contribution à la société. 

Engagé en faveur du progrès et de la mobilité sociale

Philippe Aghion est convaincu du rôle que joue la démocratie dans l’économie. Son approche expose le nécessaire équilibre entre le marché, l’État et la société civile, qui passe par l’innovation et l’adoption de politiques macroéconomiques contracycliques. Réguler la concurrence, dynamiser la croissance, favoriser une innovation verte, promouvoir un système d’éducation fort et veiller au filet de sécurité sociale figurent parmi ses grandes orientations pour une prospérité durable et partagée.

Né à Paris le 17 août 1956, Philippe Aghion est titulaire de deux doctorats, soit en économie mathématique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (1983) et en économie de l’Université Harvard (1987). Depuis, il connaît un parcours professionnel riche et diversifié dans les milieux universitaire, institutionnel et politique, ponctué par de nombreuses publications et collaborations.

Chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) depuis 1989, il a été rattaché au fil de sa carrière à plusieurs institutions de renom telles que le Massachusetts Institute of Technology (MIT), l’University College de Londres (UCL) et l’Université Harvard. En 2015, il est devenu professeur et titulaire de la prestigieuse chaire Économie des institutions, de l’innovation et de la croissance au Collège de France ainsi que professeur invité à la London School of Economics. Il enseigne également depuis 2020 à l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD).

Très tôt, Philippe Aghion s’est démarqué et a évolué auprès de spécialistes de haut calibre qui ont reconnu à leur tour son expertise. En atteste son obtention du titre honorifique de fellow par de nombreuses organisations professionnelles, dont l’Econometric Society, le Center for Economic Policy Research, l’American Academy of Arts and Sciences et la British Academy.

Il entretient depuis 1987 une collaboration des plus fructueuses avec Peter Howitt. Ils ont conjointement développé la théorie schumpétérienne de la croissance économique, fondée sur les travaux du célèbre économiste autrichien Joseph Alois Schumpeter et basée sur des notions d’innovation, de destruction créatrice de même que d’investissements en recherche et développement. Ce modèle original propose à la fois une exploration de la prospérité économique et une réflexion sur notre système actuel.

Le portfolio de l’économiste français impressionne, avec plus d’une centaine d’articles scientifiques et plus d’une dizaine d’ouvrages ainsi que de nombreuses conférences. Au cours des 25 dernières années, Philippe Aghion a été auréolé à plusieurs reprises pour la haute qualité et la pertinence majeure de ses travaux. Il a notamment reçu le prix Yrjö-Jahnsson du meilleur économiste européen de moins de 45 ans en 2001, la médaille d’argent du CNRS ainsi que le prix de l’International Joseph A. Shumpeter Society en 2006, le prix John-von-Neumann en 2009 et Sun Yefang Award en 2017. Enfin, plus récemment, la médaille Erasmus de l’Academia Europaea et le prix Jean-Jacques Laffont lui ont été décernés en 2022.

Les doctorats honoris causa de l’UQAM

Le doctorat honoris causa est la plus haute distinction qu’une université peut décerner. Philippe Aghion rejoint ainsi des personnalités d’exception telles que Joséphine Bacon, Lise Bissonnette, Olivier Blanchard, Sheila Fraser, Finn E. Kydland, Dany Laferrière, Louise Lecavalier, Jean Lemire, Ghislain Picard, Hubert Reeves, Isabella Rossellini, David Suzuki, Michèle Thibodeau-Deguire, Réjean Thomas, Gilles Vigneault, Denis Villeneuve, Lise Watier, Wim Wenders et Juanita Westmoreland-Traoré, pour n’en mentionner que quelques-unes, que l’UQAM a honorées au fil des ans.


-30-

Source :
Évelyne Dubourg
Conseillère en communication
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tél.: 514 987-3000, poste 20157
dubourg.evelyne@uqam.ca

Partagez