https://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Salle de presse - Résultats
  • All
  • (94)
Place à la relève lors de l’exposition l’Annuel de design à l’UQAM

Le 19 avril 2018 - Du 3 au 9 mai 2018, les six étages du pavillon de l’École de design de l’UQAM seront dédiés à l’exposition des finissants en design. La créativité de designers finissants de tous les programmes de l’École y sera exposée : design de l’environnement, design graphique, gestion et design de la mode, études supérieures spécialisées en design d’événement, design d’équipement de transport, architecture moderne et patrimoine et enfin, maîtrise en design d’environnement.

Chaque année, l’Annuel de design attire plus de 3 000 visiteurs. Cet événement phare de la relève du design est l’occasion pour les finissants de faire découvrir à tous, amateurs comme professionnels, les projets majeurs qu’ils ont réalisés durant leurs années d’études. À l’image d’une biennale ou d’une triennale, cet événement à grand déploiement mobilise étudiants et enseignants et permet aux visiteurs de prendre le pouls des tendances actuelles du design.

Hommage à Dan HanganuLe comité d’étudiants organisateurs, soutenu par la direction et l’équipe du Centre de design, tient à saluer cette année le travail de l’architecte du pavillon de Design, M. Dan Hanganu, décédé en 2017. Ce bâtiment, lieu unificateur pour toutes les disciplines de design qui s’y côtoient, sert donc de canevas à l’identité de l’Annuel 2018. Une attention particulière est donc portée sur la scénographie et l’identité visuelle de l’exposition afin de faire rayonner le bâtiment.

Dates : 3 au 9 mai 2018, de midi à 18 h

Lieu :Pavillon de Design de l’UQAM1440, rue SanguinetMontréalMétro Berri-UQAM

Événement Facebook

-30-

Les membres des médias peuvent réserver une place au vernissage privé, qui aura lieu le mercredi 2 mai, à 18 heures. Contactez la soussignée.

Source : Maude N. Béland, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 1707 beland.maude_n@uqam.ca twitter.com/MaudeNBeland

 

jeudi 19 avril 2018
Invitation aux médias - 9e cérémonie de remise des Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain

Le 19 avril 2018 - Les membres des médias sont conviés à la 9e cérémonie de remise des Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain, où un artiste émergent de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et un artiste émergent de l’Université Concordia recevront cette prestigieuse bourse d’une valeur de 60 500 $.

Date : jeudi 3 mai 2018, dès 17 heuresLieu : Galerie Leonard and Bina Ellen, local LB-165, rez-de-chaussée du pavillon J.W. McConnell de l’Université Concordia, 1400, boul. De Maisonneuve Ouest, Montréal

Réservez votre place auprès de la soussignée.

-30-

Source : Maude N. Béland, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 1707 beland.maude_n@uqam.ca twitter.com/MaudeNBeland

jeudi 19 avril 2018
Galerie de l’UQAM unveils its new virtual exhibition, 150 Years | 150 Works: Canadian Art as Historical Act

Version française

Direction: Louise DéryCuration and coordination: Josée Desforges Online starting May 2, 2018Launch reception: May 2, 2018, 5 p.m., Galerie de l’UQAM

150ans150oeuvres.uqam.ca

Montréal, April 18, 2018 – On May 2, Galerie de l’UQAM will launch its brand new virtual exhibition. 3 years in the making, 150 Years | 150 Works: Canadian Art as Historical  brings together the work of more than 150 artists and will be online for the next five years. The unveiling will be highlighted during a festive reception at Galerie de l’UQAM on May 2, starting at 5 p.m. The exhibition is produced by Galerie de l’UQAM with the support of the Virtual Exhibits Investment Program, Virtual Museum of Canada. It joins The Painting Project: A Snapshot of Painting in Canada, another virtual exhibition launched by Galerie de l’UQAM in 2013, online until November 2018. 

 The exhibition

The virtual exhibition 150 Years | 150 Works: Canadian Art as Historical Act presents art as an integral part of Canada’s social and political history. It looks at Canada through works that have in some way shaped or changed the country’s history over the past century and a half. 

Most but not all of the works in this panorama are presented according to their year of production: here and there, diverging from chronological order serves to recast historical relationships and challenge traditional perceptions. Drawn from the collections of major museums, university galleries and private collections, the exhibited works include both well-known icons and little-known surprises. Brief texts discuss each one and interpret the context in which it was made. Supplemental descriptions and images provide a deeper understanding in some cases. 

 Navigation and educational tools

The exhibition can be discovered by following a timeline of Canadian history or by randomly browsing a mosaic of images that often leads to unexpected juxtapositions. Visitors can also follow the threads suggested by four categories: representing history, making history, expanding history and reopening history. Being open-ended, these categories foster exploration of and reflection on Canadian art as historical act. An interactive tool also invites users to establish their own take on history by selecting works that pique their interest or curiosity.

This panorama also includes several educational tools to help better understand the Canadian artistic context: a lexicon, vignettes about the museum sector, references and a quiz.

The launchAt the official launch of the exhibition on May 2, 2018 at 5 pm, Louise Déry (director of Galerie de l’UQAM) and Josée Desforges (curator of the exhibition) will introduce the project and its challenges. The unveiling will also be an opportunity to present the reflections of several researchers who are interested in the issue of synthesis. Jacques Des Rochers (Curator of Quebec and Canadian art (befroe 1945), Montreal Museum of Fine Arts), Dominic Hardy (Professor, Art History Department, Université du Québec à Montréal) and Didier Prioul (Professor, Historical Sciences Department, Université Laval) will speak briefly about issues raising from this type of project. The floor will also be given to Véronique Gagnon, professor at multiple Cégep in Québec, who will talk about the site from the point of view of its educational use.  

 The artists

Charles Alexander, Edmund Alleyn, Walter S. Allward, David Altmejd, Raymonde April, Kenojuak Ashevak, Shuvinai Ashoona, Sonny Assu, Anna Banana, Carl Beam, Henri Beau, Mary Alexandra Bell Eastlake, Rebecca Belmore, John Wilson Bengough, Karl Beveridge, Dominique Blain, William Blair Bruce, Alfred Boisseau, Paul-Émile Borduas, Napoléon Bourassa, Shary Boyle, Fritz Brandtner, Bertram Brooker, William Brymner, Hank Bull, Cecil Buller, Jack Bush, Oscar Cahén, Eric Cameron, Colin Campbell, Janet Cardiff, Florence Carlyle, Emily Carr, Ian Carr-Harris, Melvin Charney, William Henry Clapp, Paraskeva Clark, George Clutesi, Alex Colville, Carole Condé, Emily Coonan, Kate Craig, Robert Weir Crouch, Maurice Cullen, Greg Curnoe, Marian Dale Scott, Maud Darling, Raphaëlle de Groot, Mario Doucette, Stan Douglas, Robert Scott Duncanson, Aganetha Dyck, L. Dumont, Charles Edenshaw, Isabella Edenshaw, Allan Edson, Paterson Ewen, Geoffrey Farmer, Brendan Fernandes, Marc-Aurèle Fortin, Daniel Fowler, John A. Fraser, Vera Frenkel, Clarence Gagnon, Yves Gaucher, Pierre Gauvreau, General Idea, Hortense M. Gordon, Rodney Graham, Mattie Gunterman, Lawren S. Harris, Robert Harris, Alexander Henderson, Prudence Heward, Edwin Holgate, Frances Anne Hopkins, Robert Houle, Adrien Hébert, Louis-Philippe Hébert, Alexander Y. Jackson, Luis Jacob, Louis Jobin, Henri Julien, Brian Jungen, Anne Kahane, Paul Kane, Wanda Koop, Cornelius Krieghoff, Suzy Lake, Alfred Laliberté, Molly Lamb Bobak, Fernand Leduc, Ozias Leduc, Jean Paul Lemieux, Serge Lemoyne, Jules-Ernest Livernois, Kenneth Lochhead, Marion Long, Ken Lum, Hamilton MacCarthy, Jock Macdonald, Edith Hester Macdonald-Brown, Arnaud Maggs, Liz Magor, Agnes Martin, Harry Mayerovitch, Hannah Maynard, Helen Galloway McNicoll, George Bures Miller, David B. Milne, Guido Molinari, Kent Monkman, James W. Morrice, Michael Morris, Norval Morrisseau, Harold Mortimer-Lamb, Louis Muhlstock, Kathleen Munn, Laura Muntz Lyall, Nadia Myre, N.E. Thing Co. Ltd., Shelley Niro, William Notman, Will Ogilvie, Lucius R. O’Brien, Paul Peel, Alfred Pellan, Christiane Pflug, Annie Pootoogook, Mary Pratt, Rober Racine, Jon Rafman, Carl Ray, Bill Reid, George A. Reid, Jean Paul Riopelle, Robert Roussil, Monique Régimbald-Zeiber, Henry Sandham, Frederic B. Schell, Charlotte Schreiber, Jack Shadbolt, Henrietta Shore, Skawennati, Jori Smith, Michael Snow, Jana Sterbak, Françoise Sullivan, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Gabor Szilasi, The Clichettes, Jeff Thomas, Tom Thomson, Diana Thorneycroft, Lilias Torrance Newton, Claude Tousignant, Vincent Trasov, Judas Ullulaq, John Vanderpant, Frederick H. Varley, Zacharie Vincent, Horatio Walker, Jeff Wall, Margaret Watkins, Homer Watson, Benjamin West, Irene F. Whittome, Joyce Wieland, Arthur Willmore, Elizabeth Wyn Wood, Jin-me Yoon.             

 The curator

Josée Desforges is a phD student in Art History at Université du Québec à Montréal. Her research project, for which she received the Joseph-Armand-Bombardier Fellowship, focuses on the presence of artworks in Canadian federal government buildings and their replacement as a result of changes in political parties in power. She is also interested in caricature, notably in her memoir entitled "Entre création et destruction : les comportements des types du Juif et du Canadien français dans les caricatures antisémites publiées par Adrien Arcand à Montréal entre 1929 et 1939", which won the Michel de la Chenelière Prize in Art and Culture awarded by the Montreal Museum of Fine Arts. Josée Desforges has lectured extensively, written several articles and book chapters, and co-organized symposia on the issues of censorship, iconoclasm and satire.

The Virtual Museum of CanadaThe Virtual Museum of Canada, managed by the Canadian Museum of History with the financial support of the Government of Canada, is the largest digital source of stories and experiences shared by Canada’s museums and heritage organizations. The Virtual Exhibits investment program helps Canadian museums and heritage organizations develop dynamic medium- to large-scale online products exploring Canadian history, heritage and culture.virtualmuseum.ca

The production teamResearch and ContentDirection: Louise DéryCuration and coordination: Josée DesforgesResearch and texts: Isadora Chicoine-Marinier, Josée Desforges, Anne-Marie Dubois, Philippe Dumaine, Karine Gagné, Maude Johnson, Julie-Ann Latulippe, Audrey LaurinResearch assistance: Léa Alain-Gendreau, Hélène Brouillet, Anna Brunette, Sophie Dubois, Julie-Anne Godin-Laverdière, Adrienne JohnsonAcquisition of copyright: Anne PhilipponImage calibration and logo design: Louis-Philippe CôtéVideo processing and subtitling: Caroline Courchesne, Isabelle Darveau, Geneviève PhilipponEditing: Dominique Vallerand (French), Donald Pistolesi (English)Translation: Sophie Chisogne (French), Marcia Couëlle (English)Proofreading: Ariane De Blois, Renaud Gaboury, Véronique Leblanc

Scientific ComitteeJoanne Burgess, professor, History Department, Université du Québec à MontréalLouise Déry, Director, Galerie de l’UQAMJacques Des Rochers, Curator of Quebec and Canadian Art (before 1945), Montreal Museum of Fine ArtsJosée Desforges, Ph.D. candidate, Art History Department, Université du Québec à MontréalDominic Hardy, professor, Art History Department, Université du Québec à MontréalDidier Prioul, professor, Historical Sciences Department, Université LavalThérèse St-Gelais, professor, Art History Department, Université du Québec à Montréal

Site Concept and ProgrammingAudiovisual and Multimedia Production Service, UQAMProject manager: Pierre-Gilles LavalléeGraphic design: Anne-Marie SauriolProgramming: Django Doucet, Sébastien Labbé-Pelligrini, Alexandre Toutant

Virtual Museum of CanadaProject manager: Brigitte Beaulne-SypHead, Web Development, Canadian Museum of History and Canadian War Museum: Colin ChenWeb quality assurance analyst: Michel Joanisse

Support provided byThe exhibition 150 Years | 150 Works: Canadian Art as Historical Act was developed by Galerie de l’UQAM with the support of the Virtual Exhibits Investment Program, Virtual Museum of Canada.

Galerie de l’UQAM wishes to thank the artists, museums, galleries and rights holders who collaborated in the preparation of this exhibition. Galerie de l’UQAM aknowledges the support of collections and individuals that made such a large project possible: Agnes Etherington Art Centre, Art Gallery of Nova Scotia, Confederation Centre of the Arts, Morris and Helen Belkin Art Gallery, Montreal Museum of Fine Arts, Musée d’art de Joliette, Musée national des beaux-arts du Québec, National Gallery of Canada, University of Lethbridge Art Gallery

Address and opening hoursGalerie de l’UQAMJudith-Jasmin Pavilion, Room J-R1201400 Berri Street (corner of Sainte-Catherine East), MontréalBerri-UQAM metro

Tuesday to Saturday, 12 p.m. to 6 p.m.Free admission

InformationPhone: 514 987-6150www.galerie.uqam.ca / Facebook / Twitter / Instagram

-30-

High-resolution photos: Click on images for high-resolution version and photo credit.

Source : Mélanie Helou, press officer Press Relations and Special Events Division, Communications ServiceTél. : 514 987-3000, poste 6832helou.melanie@uqam.ca

 

mercredi 18 avril 2018
La Galerie de l’UQAM dévoile sa nouvelle exposition virtuelle, 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire

Sous la direction de Louise DéryCommissaire et coordinatrice : Josée Desforges Mise en ligne : 2 mai 2018Lancement : 2 mai 2018, 17 h, Galerie de l’UQAM

150ans150oeuvres.uqam.ca 

Montréal, le 18 avril 2018 – La Galerie de l’UQAM lancera, le 2 mai prochain, sa toute nouvelle exposition virtuelle. Fruit de 3 ans de travail, 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire rassemble le travail de plus de 150 artistes et sera en ligne pour les cinq prochaines années. Le dévoilement sera souligné à l’occasion d’une réception festive à la Galerie de l’UQAM, le 2 mai dès 17 h. L’exposition est réalisée par la Galerie de l’UQAM avec le soutien du Programme d'investissement pour les expositions virtuelles du Musée virtuel du Canada. Elle s’ajoute à l’exposition Le Projet Peinture : un instantané de la peinture au Canada, lancée en 2013 par la Galerie de l’UQAM et en ligne jusqu’en novembre 2018. 

 L’exposition

L’exposition 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire propose un ensemble d’œuvres artistiques intégrées dans le cours de l’histoire sociale et politique du Canada. Elle revisite l’histoire canadienne en l’illustrant de 150 œuvres d’art qui l’ont, en quelque sorte, construite ou transformée en un siècle et demi.

Dans ce panorama historique, la date de production des œuvres n’adopte pas nécessairement le fil chronologique proposé au visiteur. Il s’agit plutôt de réinventer les rapports à l’histoire au moyen de quelques anachronismes. On y trouve des œuvres célèbres et des pièces plus surprenantes qui proviennent de grandes institutions muséales autant que de collections universitaires spécialisées. Deux courts textes présentent chacune des œuvres et interprètent leur contexte de production. Un supplément textuel ou imagé accompagne certaines d’entre elles afin d’en approfondir la compréhension. 

Navigation et outils pédagogiques 

Deux modes d’exploration sont proposés : une ligne du temps, qui suit l’ordre chronologique de l’histoire canadienne, ou une mosaïque d’images, qui présente les œuvres de façon aléatoire afin de favoriser des rencontres inusitées.

Il est également possible de consulter les œuvres selon leur répartition dans quatre catégories : représenter l’histoire, faire l’histoire, élargir l’histoire et rouvrir l’histoire. Ces regroupements perméables permettent d’explorer les œuvres et de nourrir la réflexion sur l’art au Canada comme acte d’histoire. Un outil interactif invite aussi les internautes à créer leur propre histoire en sélectionnant les œuvres qui les intéressent et les intriguent.

Ce panorama comporte en outre plusieurs outils pédagogiques pour mieux faire comprendre le contexte artistique canadien : un lexique, des capsules sur le milieu muséal, des ouvrages de référence et un jeu-questionnaire.

Le lancement 

Lors du lancement officiel de l’exposition, le 2 mai 2018 dès 17 h, Louise Déry (directrice de la Galerie de l’UQAM) et Josée Desforges (commissaire de l’exposition) prendront la parole pour expliquer le projet et ses défis. L’inauguration du site sera aussi l’occasion de présenter les réflexions de plusieurs chercheurs qui s’intéressent à la question de la synthèse. Jacques Des Rochers (conservateur de l’art québécois et canadien d’avant 1945 au Musée des beaux-arts de Montréal), Dominic Hardy (professeur au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal) et Didier Prioul (professeur au Département des sciences historiques de l’Université Laval) prendront ainsi brièvement la parole pour soulever les enjeux de ce type de projet. La parole sera également donnée à Véronique Gagnon, professeure dans différents Cégep au Québec, qui viendra parler du site du point de vue de son utilisation pédagogique.   

Les artistes 

Charles Alexander, Edmund Alleyn, Walter S. Allward, David Altmejd, Raymonde April, Kenojuak Ashevak, Shuvinai Ashoona, Sonny Assu, Anna Banana, Carl Beam, Henri Beau, Mary Alexandra Bell Eastlake, Rebecca Belmore, John Wilson Bengough, Karl Beveridge, Dominique Blain, William Blair Bruce, Alfred Boisseau, Paul-Émile Borduas, Napoléon Bourassa, Shary Boyle, Fritz Brandtner, Bertram Brooker, William Brymner, Hank Bull, Cecil Buller, Jack Bush, Oscar Cahén, Eric Cameron, Colin Campbell, Janet Cardiff, Florence Carlyle, Emily Carr, Ian Carr-Harris, Melvin Charney, William Henry Clapp, Paraskeva Clark, George Clutesi, Alex Colville, Carole Condé, Emily Coonan, Kate Craig, Robert Weir Crouch, Maurice Cullen, Greg Curnoe, Marian Dale Scott, Maud Darling, Raphaëlle de Groot, Mario Doucette, Stan Douglas, Robert Scott Duncanson, Aganetha Dyck, L. Dumont, Charles Edenshaw, Isabella Edenshaw, Allan Edson, Paterson Ewen, Geoffrey Farmer, Brendan Fernandes, Marc-Aurèle Fortin, Daniel Fowler, John A. Fraser, Vera Frenkel, Clarence Gagnon, Yves Gaucher, Pierre Gauvreau, General Idea, Hortense M. Gordon, Rodney Graham, Mattie Gunterman, Lawren S. Harris, Robert Harris, Alexander Henderson, Prudence Heward, Edwin Holgate, Frances Anne Hopkins, Robert Houle, Adrien Hébert, Louis-Philippe Hébert, Alexander Y. Jackson, Luis Jacob, Louis Jobin, Henri Julien, Brian Jungen, Anne Kahane, Paul Kane, Wanda Koop, Cornelius Krieghoff, Suzy Lake, Alfred Laliberté, Molly Lamb Bobak, Fernand Leduc, Ozias Leduc, Jean Paul Lemieux, Serge Lemoyne, Jules-Ernest Livernois, Kenneth Lochhead, Marion Long, Ken Lum, Hamilton MacCarthy, Jock Macdonald, Edith Hester Macdonald-Brown, Arnaud Maggs, Liz Magor, Agnes Martin, Harry Mayerovitch, Hannah Maynard, Helen Galloway McNicoll, George Bures Miller, David B. Milne, Guido Molinari, Kent Monkman, James W. Morrice, Michael Morris, Norval Morrisseau, Harold Mortimer-Lamb, Louis Muhlstock, Kathleen Munn, Laura Muntz Lyall, Nadia Myre, N.E. Thing Co. Ltd., Shelley Niro, William Notman, Will Ogilvie, Lucius R. O’Brien, Paul Peel, Alfred Pellan, Christiane Pflug, Annie Pootoogook, Mary Pratt, Rober Racine, Jon Rafman, Carl Ray, Bill Reid, George A. Reid, Jean Paul Riopelle, Robert Roussil, Monique Régimbald-Zeiber, Henry Sandham, Frederic B. Schell, Charlotte Schreiber, Jack Shadbolt, Henrietta Shore, Skawennati, Jori Smith, Michael Snow, Jana Sterbak, Françoise Sullivan, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Gabor Szilasi, The Clichettes, Jeff Thomas, Tom Thomson, Diana Thorneycroft, Lilias Torrance Newton, Claude Tousignant, Vincent Trasov, Judas Ullulaq, John Vanderpant, Frederick H. Varley, Zacharie Vincent, Horatio Walker, Jeff Wall, Margaret Watkins, Homer Watson, Benjamin West, Irene F. Whittome, Joyce Wieland, Arthur Willmore, Elizabeth Wyn Wood, Jin-me Yoon.      

La commissaire

Josée Desforges est doctorante en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal. Son projet de recherche, pour lequel elle a reçu la bourse Joseph-Armand-Bombardier, porte sur la présence d’œuvres d’art dans les édifices du gouvernement fédéral canadien et leur substitution à la suite des changements de partis politiques au pouvoir. Elle s’intéresse également à la caricature, notamment dans le cadre de son mémoire intitulé « Entre création et destruction : les comportements des types du Juif et du Canadien français dans les caricatures antisémites publiées par Adrien Arcand à Montréal entre 1929 et 1939 », qui a remporté le prix Michel de la Chenelière en art et culture décerné par le Musée des beaux-arts de Montréal. Josée Desforges a donné de nombreuses conférences, rédigé plusieurs articles et chapitres de livres, et coorganisé des colloques sur les questions de la censure, de l’iconoclasme et de la satire.

Le Musée virtuel du Canada

Le Musée virtuel du Canada, administré par le Musée canadien de l’histoire avec le soutien financier du gouvernement du Canada, est la plus importante source numérique d’histoires et d’expériences présentées par des musées et organismes patrimoniaux canadiens. Le programme d’investissement Expositions virtuelles aide les musées et les organismes patrimoniaux canadiens à élaborer du contenu en ligne dynamique de moyenne ou grande envergure portant sur l’histoire, le patrimoine et la culture du Canada. museevirtuel.ca

L’équipe de réalisation

Recherche et contenuSous la direction de Louise DéryCommissariat et coordination : Josée DesforgesRecherche et rédaction des textes : Isadora Chicoine-Marinier, Josée Desforges, Anne-Marie Dubois, Philippe Dumaine, Karine Gagné, Maude Johnson, Julie-Ann Latulippe, Audrey LaurinAide à la recherche : Léa Alain-Gendreau, Hélène Brouillet, Anna Brunette, Sophie Dubois, Julie-Anne Godin-Laverdière, Adrienne JohnsonDemandes d’images et de droits de reproduction : Anne PhilipponTraitement des images et conception du logo : Louis-Philippe CôtéSous-titrage et traitement vidéo : Caroline Courchesne, Isabelle Darveau, Geneviève Philippon Révision : Dominique Vallerand (français), Donald Pistolesi (anglais)Traduction : Sophie Chisogne (français), Marcia Couëlle (anglais)Correction d’épreuves : Ariane De Blois, Renaud Gaboury, Véronique Leblanc

Comité scientifique Joanne Burgess, professeure au Département d’histoire de l’Université du Québec à MontréalLouise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAMJacques Des Rochers, conservateur de l’art québécois et canadien d’avant 1945 au Musée des beaux-arts de Montréal                                                          Josée Desforges, doctorante en histoire de l’art au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à MontréalDominic Hardy, professeur au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à MontréalDidier Prioul, professeur au Département des sciences historiques de l’Université LavalThérèse St-Gelais, professeure au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal

Conception et programmation du siteService de production audiovisuelle et multimédia de l’UQAMChargé de projet : Pierre-Gilles LavalléeConception graphique : Anne-Marie SauriolProgrammation : Django Doucet, Sébastien Labbé-Pelligrini, Alexandre Toutant

Musée virtuel du CanadaChargée de projet : Brigitte Beaulne-SypResponsable, Développement Web, Musée canadien de l’histoire et Musée canadien de la guerre : Colin ChenAnalyste de l’assurance de la qualité Web : Michel Joanisse

PartenairesL’exposition 150 ans | 150 œuvres : l’art au Canada comme acte d’histoire est réalisée par la Galerie de l'UQAM avec le soutien du Programme d'investissement pour les expositions virtuelles du Musée virtuel du Canada.

La Galerie de l’UQAM souhaite remercier les artistes, les institutions muséales et les ayants droit qui ont collaboré à la préparation de cette exposition. Parmi les collections et particuliers qui ont rendu possible un projet d’une si grande ampleur, mentionnons spécialement le Agnes Etherington Art Centre, la Art Gallery of Nova Scotia, la Morris and Helen Belkin Art Gallery, le Musée d’art de Joliette, le Musée d’art du Centre de la Confédération, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée national des beaux-arts du Québec et la University of Lethbridge Art Gallery.

Adresse et heures d’ouvertureGalerie de l’UQAMPavillon Judith-Jasmin, salle J-R1201400, rue Berri, angle Sainte-Catherine Est, MontréalMétro Berri-UQAM

Mardi au samedi, de midi à 18 hEntrée libre

Renseignements514 987-6150www.galerie.uqam.ca / Facebook / Twitter / Instagram

-30-

Photo haute résolution : Cliquez sur l'image pour accéder à sa version haute résolution et ses crédits.

Source : Mélanie Helou, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 6832 helou.melanie@uqam.ca

mercredi 18 avril 2018
L’effet Trump sur la géopolitique internationale? Deux jours de forum pour analyser les enjeux actuels de sécurité internationale

Le 17 avril 2018 - Intitulée « L’effet Trump sur la géopolitique internationale », la 4e édition du Forum St-Laurent sur la sécurité internationale se penchera sur les enjeux de sécurité les plus pressants de l’heure. Coorganisé par la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l’UQAM, le CÉRIUM de l’Université de Montréal, HEI de l’Université Laval, le FSL est un rendez-vous francophone incontournable pour faire le point sur l’état des lieux de la sécurité internationale avec des experts renommés.

Quand : 3 et 4 mai 2018 Lieu : Hyatt Regency 1255, rue Jeanne-Mance, Montréal

Les thèmes abordés • La « désoccidentalisation » du monde• La lutte contre le terrorisme• La vulnérabilité face à la désinformation• La relation à bâtir avec Washington• Les perspectives de succès du multilatéralisme

Les questionnements au cœur de cette rencontreQuel sera ce nouvel ordre international où les États qui mènent la planète depuis plusieurs siècles passent à l'arrière plan? Comment la planète réagit-elle à la présidence de Donald Trump? La désinformation devient-elle une arme de destruction massive? Comment gérer les risques géopolitiques pour les entreprises? Quels seront les enjeux du G7 à Charlevoix? L’Occident perd-il la guerre contre le terrorisme?

L’importance des accords commerciaux pour le QuébecLe vendredi 4 mai sur l’heure du lunch, un déjeuner-causerie réunira Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Raymond Bachand, négociateur en chef pour le gouvernement du Québec pour la renégociation de l’ALENA et Pierre Marc Johnson, négociateur en chef pour le gouvernement du Québec pour l’AECG, qui discuteront de l’importance des accords commerciaux pour le Québec.

Programme détaillé

Pour suivre toute l’actualité du Forum St-Laurent • Twitter : @FSL • Facebook : @FSLquebec

Demandes d’entrevues et accréditation obligatoireYvana Michelant-PauthexResponsable des communications, Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiquesBur. : 514 987-3000, poste 8720Cell. : 514 814-6782

-30-

Source : Anik Veilleux, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 5184 veilleux.anik@uqam.ca twitter.com/AnikVeilleux

 

mardi 17 avril 2018
Trois chercheurs de l'UQAM reçoivent près de 500 000 dollars du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l'innovation

Le 13 avril 2018 - La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) a annoncé le 11 avril les projets qui obtiennent du financement de la part du Fonds des leaders John-R.-Evans, consacré aux infrastructures de recherche. Trois de ces projets sont menés par les professeurs Lucie Ménard (linguistique), Martine Hébert (sexologie) et Joshua Byers (chimie).

La somme totale des investissements, qui comprend la contribution du gouvernement du Québec (habituellement équivalente à celle versée par la FCI) et des fonds octroyés par des partenaires de la FCI, s'élève à près de 500 000 dollars pour l'UQAM.

Développement de la parole Pour l'enfant, apprendre à parler est un défi de taille: à l'aide de la perception des sons et des mouvements faciaux qui l'entourent, le petit locuteur apprend à positionner ses lèvres, sa mâchoire et sa langue afin de produire un son qui sera bien perçu. Pour les enfants atteints de troubles de la parole (12 % des enfants au Québec), cet apprentissage se bute à des obstacles majeurs. Compte tenu du rôle prépondérant que joue la communication verbale dans la participation sociale et la réussite scolaire, il est crucial de s'intéresser au développement de la parole. Quel est le rôle exact des modalités sensorielles auditives, visuelles et tactiles dans le processus complexe qu'est l'apprentissage de la parole? Comment les positions de la langue, de la mâchoire et des lèvres sont-elles affectées par les troubles d'articulation? Comment fournir aux orthophonistes des outils d'intervention appropriés?

L'objectif général du programme de la professeure Lucie Ménard est d'étudier le développement de la parole de la naissance à l'âge adulte, chez 200 enfants au développement typique et atteints de troubles d'articulation, par le biais de la réalité virtuelle et de la capture de mouvement.

Afin de réaliser ce projet de recherche, la chercheuse obtient une somme de 210 028 dollars qui lui permettra de mettre sur pied une infrastructure à la fine pointe de la technologie – échographie, articulographie et système de réalité virtuelle immersive. Ses liens privilégiés avec les orthophonistes, audiologistes et psychologues du CHU Sainte-Justine permettront une analyse expérimentale des troubles de la parole chez les enfants en intégrant le point de vue clinique.

Les traumas interpersonnels et la résilienceLe Laboratoire de recherche sur les traumas interpersonnels et la résilience (LaRTIR) examine l'évolution du développement des enfants et des adolescents victimes d'agression sexuelle, de leurs symptômes, mais aussi de leur trajectoire de résilience devant cette expérience de vie adverse. Il se penche également sur une pratique d'intervention exemplaire et analyse la progression des jeunes pour optimiser la réponse à la thérapie.

La nouvelle infrastructure de recherche pour laquelle la professeure Martine Hébert reçoit 163 418 dollars permettra d'automatiser la création du profil sommaire individualisé, un outil novateur permettant de produire un portrait du jeune dès sa visite initiale au centre au sein duquel il reçoit des services. Ce profil permettra de mieux orienter le traitement qui lui sera offert. Il présente les résultats obtenus par l'enfant ou l'adolescent aux différents outils d'évaluation et les compare aux seuils cliniques et/ou à la moyenne d'une population témoin. Cette automatisation facilitera la transmission des profils aux intervenants et permettra de recueillir des données afin de tracer, pour chacun des centres d'intervention, un portrait annuel de la clientèle.

Le deuxième volet vise à développer une application pour tablette iPad afin de recueillir des informations au sujet du progrès en thérapie des enfants victimes d'agression sexuelle. Des informations sur le fonctionnement des enfants dans leurs différents milieux de vie (école, famille, amis) seront aussi recueillies. Grâce à cette application, il sera possible d'obtenir un suivi hebdomadaire des participants en mesurant l'évolution de leurs symptômes (stress post-traumatique, par exemple) et d'identifier les marqueurs potentiels d'abandon du traitement ou de non-réponse.

Les processus dynamiques des interfaces des nanomatériauxLa production et le stockage de sources d'énergie alternatives constituent l'un des principaux défis du développement de technologies durables. Les recherches du professeur Joshua Byers, qui reçoit la somme de 118 000 dollars, visent à découvrir de nouveaux matériaux pouvant être utilisés dans des applications telles que les dispositifs photovoltaïques, la photosynthèse artificielle et la décontamination des eaux usées.

Ses recherches se concentrent notamment sur la découverte et le développement de nouveaux matériaux et d'architectures d'électrodes qui pourraient améliorer l'oxydation électrocatalytique de l'eau pour la production durable d'hydrogène comme source de combustible – en lien notamment avec l'adoption de véhicules à pile à combustible.

Il se penche également sur la conversion photoélectrocatalytique des réactifs chimiques dissous dans les solutions aqueuses. La dégradation photocatalytique des polluants est déjà utilisée dans la dépollution des eaux usées et les recherches du professeur Byers visent à trouver de nouveaux matériaux permettant d'améliorer ce processus.

Cet article a été publié dans le journal Web Actualités UQAM, le 11 avril sous le titre Des fonds pour l'innovation.

-30-

Source : Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 2248 leblanc.rose-aline@uqam.ca twitter.com/RoseAlineLeBlan

 

vendredi 13 avril 2018
Relecture féministe de la préhistoire : une conférence au Cœur des sciences de l’UQAM le 19 avril

Le 12 avril 2017 – Le Cœur des sciences de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) présente une conférence de Claudine Cohen, philosophe et historienne des sciences. La chercheuse propose une image «plus exacte» de la moitié invisible de l’humanité préhistorique : les hommes préhistoriques étaient aussi des femmes!

Le rôle des femmes à l’aube de l’humanitéSouvent représentées comme passives, dominées et confinées à la vie familiale, les femmes préhistoriques ont pourtant joué un rôle déterminant dans la lente marche vers le progrès. C’est ce que démontrent les recherches de Claudine Cohen : de tout temps, les femmes travaillent, les femmes créent et les femmes innovent.

On doit vraisemblablement aux femmes l’agriculture et la sédentarisation, toutes deux tributaires de la naissance de nos civilisations. La chercheuse propose ainsi quelques pistes pour ancrer la réflexion actuelle sur la différence des sexes et le statut social des femmes jusque dans la profondeur des millénaires.

À propos de Claudine CohenFormée à la biologie, à la philosophie, à la littérature et à l'histoire, Claudine Cohen est spécialiste de l'histoire de la paléontologie et des représentations de la préhistoire. Directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (Paris), elle est l’auteure de plusieurs livres au sujet des femmes dans la préhistoire : La femme des origines (Éditions Belin-Herscher, 2003) et Femmes de la Préhistoire (Éditions Belin, 2016).

QuandJeudi 19 avril 2018Ouverture de la billetterie et des portes à 17 h 30Conférence à 18 hPaiement sur place – Argent comptant seulementAdmission générale : 8$Étudiants et 65 ans et + : 4$

LieuAmphithéâtre (SH-2800) Pavillon Sherbrooke de l'UQAM200, rue Sherbrooke OuestMétro Place-des-Arts

Cette conférence est réalisée avec le soutien du Service de Coopération et d'Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec.

-30-

Conférencière de passage à Montréal (17, 18, 19 avril) et disponible pour des entrevues.

Les représentants des médias sont invités à assister à la conférence.

Renseignements, réservations médias et organisation des entrevuesSophie Malavoy, directrice du Cœur des sciences de l’UQAM Tél. : 514 987-3000, poste 4318 Courriel : malavoy.sophie@uqam.ca twitter.com/cdsuqam

Source : Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 2248 leblanc.rose-aline@uqam.ca twitter.com/RoseAlineLeBlan

jeudi 12 avril 2018
Annonce conjointe de l'arrondissement de Ville-Marie et de l'UQAM sur la mise en valeur du Quartier latin

Le 9 avril 2018 - Les représentants des médias sont invités au dévoilement de nouveaux projets d'aménagement sur le campus de l'UQAM en présence de la mairesse de Montréal et de Ville-Marie, Mme Valérie Plante, et de la présidente du Conseil d'administration de l'UQAM et directrice générale du Conseil des arts de Montréal, Mme Nathalie Maillé, à l'occasion du coup d'envoi d'un nouveau programme de l'arrondissement de Ville-Marie visant l'accès, le verdissement et la mise en valeur des espaces de loisirs et de détente au centre-ville de Montréal.

Date et lieu :

Mardi 10 avril à 15 h 45 Centre Pierre-Péladeau, UQAM300, boulevard De Maisonneuve Est

- 30 -

Renseignements :Patrick-Jean PoirierChargé de communication, Arrondissement de Ville-Marie514 872-9350

Jenny Desrochers, Directrice, Division des relations avec la presse et événements spéciaux, UQAM514-987-3000, poste 7730desrochers.jennifer@uqam.ca

lundi 9 avril 2018
Invitation aux médias : Émergence défilé + exposition / Événement de l’École supérieure de mode de l’ESG UQAM

Le 9 avril 2018 – Les membres des médias sont invités, le 25 avril 2018, dès 14h, à assister à Émergence défilé + exposition, l’événement de présentation des projets et créations des finissants du baccalauréat en gestion et design de la mode de l’École supérieure de mode de l’ESG UQAM.

Présenté en collaboration avec le Groupe Dynamite, l’événement permettra de découvrir les tendances et créations proposées par ceux et celles qui représentent la relève de l’industrie. Émergence défilé + exposition sera précédé de la conférence Les enjeux du luxe (Galerie Lafayette, Birks).

Émergence défilé + exposition, c’est plus de 100 finissants qui présenteront :

26 projets inspirants en commercialisation de la mode et en gestion industrielle; 13 collections dévoilant les créations des designers de demain.

Conférence : Les enjeux du luxe (Galeries Lafayette, Birks) - 14 h 30Cette année, l’équipe d’Émergence, en collaboration avec l’ESM, est fière de vous convier à la conférence Les enjeux du luxe. Animée par Madeleine Goubau, journalise à Radio-Canada, cette conférence impliquera la participation de Natalie Leauté, directrice des achats des Galeries Lafayette et Jean-Christophe Bedos, CEO & Président de Birks Canada. La conférence se déroulera de 14 h 30 à 15 h 30, à l’Amphithéâtre du pavillon Sherbrooke de l’UQAM, situé au 200, rue Sherbrooke Ouest, Montréal.

Réservez votre place : beland.maude_n@uqam.ca 

 

Date :Mercredi 25 avril 2018, dès 14h(Défilé à 17h)

Lieu :Agora Hydro-Québec du Cœur des sciences de l’UQAM175, avenue Président-KennedyMontréalMétro Place-des-ArtsPlan d’accès

Facebook#esm2018

Cliquez ici pour encourager les projets des finissants 2018

L’École supérieure de mode (ESM) de l’ESG UQAM Fondée en 1955 d’un partenariat entre l’Université du Québec à Montréal et le Collège LaSalle, l’ESM est la seule école à fournir un programme francophone d’études universitaires en mode en Amérique du Nord. Offert en collaboration avec la Faculté des arts, le baccalauréat en gestion et design de la mode propose trois concentrations soit : design et stylisme, commercialisation et gestion industrielle de la mode. Reconnue internationalement, l’ESM contribue au rayonnement et au développement de la mode d’ici en formant des professionnels compétents et outillés pour enrichir un secteur en constante évolution.mode.esg.uqam.ca 

-30-

Source : Maude N. Béland, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 1707 beland.maude_n@uqam.ca twitter.com/MaudeNBeland

 

lundi 9 avril 2018
Retour en haut de page