https://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Salle de presse - Résultats
  • All
  • (251)
Expert de l'UQAM: harcèlement psychologique

16 novembre 2017 - À la suite des allégations d'harcèlement psychologique à l'encontre du comédien et professeur au Conservatoire d'art dramatique de Montréal, Gilbert Sicotte, des questions se posent. Quelle est la nature de la relation d'autorité des enseignants vis-à-vis de leurs étudiants? Ou encore qu'est-ce qui différencie une grande exigence visant à obtenir le meilleur de l'étudiant du harcèlement psychologique qui détruit? Le professeur Angelo Soares du Département d'organisation et ressources humaines de l'UQAM, est disponible pour répondre aux questions des médias à ce sujet.

Le professeur Soares peut être joint directement. D'autres experts sur ce sujet pourraient être ajoutés ultérieurement.

 

Angelo Dos Santos Soares

Professeur, Département d'organisation et ressources humainesESG-UQAM

Coordonnées:514 987-3000, poste 2089soares.angelo@uqam.ca 

Champs d'expertise:•définition du harcèlement psychologique;•mythes, biais perceptifs et banalisation du harcèlement psychologique;•prévention du harcèlement psychologique.

 

-30-

Source : Claire Bouchard, conseillère en relations de presseDivision des relations avec la presse et événements spéciauxService des communications, UQAMTél. : 514 987-3000, poste 3268bouchard.claire@uqam.ca 

jeudi 16 novembre 2017
Michel Archambault, professeur à l'ESG UQAM, reçu Chevalier de la Légion d'honneur

Le professeur émérite Michel Archambault obtient la plus haute distinction décernée par le gouvernement français.

Le 16 novembre 2017 - La Consule générale de France au Québec, Laurence Haguenauer, a remis le 15 novembre dernier les insignes de Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur au professeur émérite Michel Archambault, du Département d'études urbaines et touristiques de l'ESG UQAM. Cette reconnaissance, la plus haute distinction française, vise à reconnaître la brillante carrière de M. Archambault, son importante contribution au rayonnement de l'industrie touristique française et son soutien sans faille à l'opérateur Atout France.

La cérémonie a eu lieu à Montréal en présence de l'ancien premier ministre du Québec Pierre-Marc Johnson, du recteur de l'UQAM Robert Proulx, de la future rectrice Magda Fusaro, du directeur d'Air France Canada Jean-Noël Rault et de la directrice d'Atout France Canada Mélanie Paul-Hus. Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat A.T. et président du conseil d'administration de la Fondation de l'UQAM, Lise Bissonnette, présidente du conseil d'administration de l'UQAM, et Benoit Bazoge, vice-doyen à l'international de l'ESG UQAM, étaient également présents.

Détenteur d'un baccalauréat en commerce de HEC Montréal, d'une maîtrise en sciences de la gestion de l'Université catholique de Louvain et d'un doctorat en sciences économiques appliquées de l'Université libre de Bruxelles, M. Archambault a d'abord travaillé dans le secteur privé avant de décrocher un poste de professeur à HEC Montréal. Il a ensuite été sous-ministre adjoint à la Main-d'œuvre et à l'Emploi ainsi qu'au Tourisme.

Embauché à l'UQAM, il crée en 1992 la Chaire de tourisme, devenue depuis la Chaire de tourisme Transat, une référence dans la francophonie et dans le reste du Canada. Cette chaire, dont il a été titulaire jusqu'en 2012, a servi de modèle à la création de plusieurs autres chaires de recherche-innovation à l'UQAM.

Le professeur Archambault est aussi l'instigateur du Réseau de veille en tourisme, créé en 2004, un organisme dédié à la collecte et à la diffusion d'informations stratégiques, qui a été cité comme un modèle à suivre par la direction du tourisme de l'OCDE dans un rapport publié en 2010. 

 

Tiré de l'article Légion d'honneur d'Actualités UQAM

-30-

Source : Mélanie Helou, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 6832 helou.melanie@uqam.ca

jeudi 16 novembre 2017
La Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM publie son rapport annuel 2016-2017

Le 15 novembre 2017 – C’est aujourd’hui que la Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) de l'UQAM lance son rapport annuel 2016-2017. Ayant formé plus de 350 étudiants en milieu clinique depuis sa création en 2005, l’organisation est plus que jamais engagée dans la défense et la promotion des droits humains à travers le monde.

Contenu du rapport 2016-2017Parmi les dossiers réalisés en 2016-2017, la Clinique a appuyé des organismes partenaires afin qu’ils dénoncent, devant des instances internationales et régionales, diverses violations : les violences faites aux femmes au Burkina Faso, la discrimination de genre subie par les travailleuses migrantes mexicaines sous le Programme des travailleurs agricoles saisonniers au Canada, l’atteinte à la liberté d’association dans des organisations partenaires en Russie.

La Clinique s’est également impliquée auprès de ses collaborateurs en élaborant des outils sur mesure, tels un guide pratique sur le fonctionnement du Système interaméricain de protection des droits humains ou encore un argumentaire visant la restitution d’objets culturels perdus à la suite d’une période de colonisation.

Par ailleurs, la CIDDHU a poursuivi son travail de documentation en matière de droits humains. Elle a rédigé un rapport comparant le Guatemala et le Canada quant à la criminalisation des défenseurs des droits humains dans le cadre de la dénonciation des activités des entreprises minières. Elle a également recensé les politiques internes et les études d’impact des entreprises multinationales en matière de droits humains.

Pour consulter le rapport, cliquez ici.

La professeure du Département des sciences juridiques et directrice par intérim de la CIDDHU, Elise Hansbury, est disponible pour commenter le rapport.Tél. : 514 987-3000, poste 3458Courriel : hansbury.elise@uqam.ca

Qu’est-ce que la CIDDHU?La Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) a pour mission de promouvoir les droits humains en appuyant les actions de la société civile en lien avec leur défense et en apportant un soutien juridique gratuit aux victimes et aux défenseurs de droits humains à travers le monde. Proposant un apprentissage en milieu clinique, la CIDDHU offre l’opportunité aux étudiants de s’impliquer directement dans de réels dossiers de défense des droits humains, en collaboration avec des organisations partenaires étrangères et locales.

-30-

Source : Anik Veilleux, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 5184 veilleux.anik@uqam.ca twitter.com/AnikVeilleux

mardi 14 novembre 2017
L’écrivaine groenlandaise Niviaq Korneliussen à l’UQAM

Le 9 novembre 2017 – Identités sexuées, réseaux sociaux et… Arctique : voilà trois sujets rarement combinés qui se retrouvent dans le tout premier roman du genre, Homo sapienne, écrit par la Groenlandaise Niviaq Korneliussen. Acclamé par la critique à Copenhague et à New York, le livre a été traduit en français et sera lancé à Montréal prochainement. Pour l’occasion, l’auteure sera de passage à Montréal du 20 au 22 novembre, à l’invitation de la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM, dirigée par le professeur Daniel Chartier. Ce dernier a aussi rédigé la préface à l’édition en français de ce roman.

La traduction en français de Homo sapienne est le fruit d’une collaboration entre la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM, le Gouvernement du Groenland, ainsi que les éditeurs Milik et La Peuplade. Déjà, des traductions en huit langues sont prévues pour ce roman!

Lectures publiquesAfin de souligner la visite de Niviaq Korneliussen, trois lectures publiques auront lieu à Montréal. La romancière lira des extraits de son œuvre en groenlandais, puis la comédienne Marie-Claude Garneau lira les mêmes extraits en français. Suivra une période d’échanges avec le public.

Lundi 20 novembre, à 11 hEntretien public avec Niviaq KorneliussenLocal D-R200, niveau rez-de-chaussée, UQAM, 1430, rue Saint-Denis, Montréal Mardi 21 novembre, à 17 hLancement d’Homo sapienneLibrairie L’Euguélionne1426, rue Beaudry, Montréal Mercredi 22 novembre, à 15 h 30Séminaire de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM Local V-R830, 209, rue Sainte-Catherine Est, Montréal

 

Niviaq KorneliussenNée en 1990, Niviaq Korneliussen a grandi à Nanortalik, au sud du Groenland. Homo sapienne marque un tournant dans l’histoire littéraire groenlandaise en rejoignant un lectorat en dehors de la terre natale. Selon The New Yorker, l’écrivaine inuite s’affirme avec ce premier livre comme la « nouvelle étoile du Nord ».

PartenairesLa visite de Niviaq Korneliussen est rendue possible grâce à la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM, le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM, l’éditeur La Peuplade et la librairie féministe L’Euguélionne.

 

-30-

Source : Maude N. Béland, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 1707 beland.maude_n@uqam.ca twitter.com/MaudeNBeland

jeudi 9 novembre 2017
Invitation aux médias - Conférence à l’UQAM : Alexandre Taillefer s’adresse à la relève

Le 9 novembre 2017 – En marge de l’attribution de son doctorat honoris causa, l’UQAM et son École des sciences de la gestion (ESG UQAM) accueilleront Alexandre Taillefer lors d’une conférence destinée aux étudiants intéressés par l’entrepreneuriat.

Sur le thème de son plus récent ouvrage, intitulé « Lettres à une jeune entrepreneure » (VLB Éditeur), cette conférence, suivie d’une période d’échanges et d’une séance de dédicace, aura lieu le 13 novembre prochain, à 12 h 45, à la salle DS-R510 du pavillon J.-A.-DeSève (320, rue Ste-Catherine Est).

Les représentants des médias sont invités à y assister en confirmant leur présence auprès de la soussignée. 

Lettres à une jeune entrepreneureDans ce livre, M.Taillefer témoigne de son expérience personnelle et professionnelle. Il y est question d'enfance et d'éducation, de valeurs et de passion, de culture, de politique, de féminisme et d'entrepreneuriat. 

Futur docteur honorifique  Alexandre Taillefer recevra un doctorat honoris causa de l'UQAM le 6 décembre prochain lors de la collation des grades de l'ESG UQAM, pour l'exemple inspirant qu'il donne aux étudiants et aux diplômés par les valeurs qu'il défend en affaires, de même que pour son engagement soutenu pour la promotion et le rayonnement de la culture québécoise, ses préoccupations en environnement et son soutien à des causes psychosociales qui lui tiennent à cœur.

-30-

Source : Mélanie Helou, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 6832 helou.melanie@uqam.ca

jeudi 9 novembre 2017
Colloque à l’UQAM : La Grande Révolution d’Octobre, 100 ans plus tard

Montréal, le 9 novembre 2017 - L’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et l’Observatoire de l’Eurasie (ODE) présentent le colloque interdisciplinaire La Grande Révolution d’Octobre, 100 ans plus tard, qui se tiendra les 14 et 15 novembre prochains à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Soulignant le centième anniversaire de la Révolution d’Octobre 1917, qui a profondément marqué le XXe siècle, l’événement rassemblera plusieurs spécialistes et experts de l’ex-URSS, de la Chine et des mouvements révolutionnaires, qui se pencheront sur le sens et la portée contemporaine de ce bouleversement, tant à l’échelle régionale que mondiale.

Dates14 et 15 novembre 2017

LieuChaufferie (CO-R700)Pavillon Cœur des sciences (UQAM)175, avenue du Président-KennedyMétro Place-des-Arts

Inscription obligatoire

ProblématiqueLa Révolution d’Octobre 1917 fut sans doute l’évènement qui a le plus durablement marqué le XXème siècle. Elle signifia, pour ses auteurs, rien de moins le rejet de l’ordre ancien, et entraina possiblement la plus grande secousse sismique du système interétatique et l’ordre juridique international que l’Histoire ait connu. Certes, l’URSS et ses alliés échouèrent à internationaliser la Révolution, mais tout au long de ce que nous avons appelé la Guerre Froide, l’alternative soviétique et les gouvernements qui s’en sont inspirés ont suscité de profondes oppositions politiques, économiques et sociales, et ce aux quatre coins du globe. Quel bilan peut-on en faire et qu’en reste-t-il aujourd’hui?

Ce colloque est organisé en collaboration avec la Faculté de science politique et de droit (FSPD), la Faculté des sciences humaines (FSH), la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM, la Chaire d’études ukrainiennes de l’Université d’Ottawa ainsi que la Société québécoise de science politique (SQSP).

Consultez l'article d'Actualités UQAM sur le sujet.

-30-

Source : Anik Veilleux, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 5184 veilleux.anik@uqam.ca twitter.com/AnikVeilleux

mercredi 8 novembre 2017
Renégociation de l’ALENA : Quelles conséquences pour le Québec?

Montréal, le 1er novembre 2017 – Alors que les États-Unis durcissent le ton dans les pourparlers entourant l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) organise une conférence intitulée « La renégociation de l’ALENA à l’heure de Donald Trump : enjeux pour le Québec », en collaboration avec le chapitre québécois de l’American Chamber of Commerce in Canada (AmCham Canada).

Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), et Tiffany Melvin, présidente de la North American Strategy for Competitiveness (NASCO), discuteront de la position du Québecet de la stratégie américaine dans les négociations actuelles de l’ALENA.

Date : Mercredi 8 novembre 2017 à 17 h 30

Lieu : Hôtel Westin270, rue Saint-Antoine OuestMétro Place-d’Armes

Inscription pour les médias directement auprès d’Yvana Michelant-Pauthex, responsables des communications de la Chaire Raoul-Dandurand

Quelles conséquences pour le Québec?En campagne électorale, Donald Trump a qualifié l’ALENA de pire accord commercial de l’histoire des États-Unis. Alors que les rondes de négociations se succèdent, le président menace de se débarrasser de cette entente si les demandes américaines ne sont pas prises en compte. Stratégie de renégociation ou stratégie électoraliste? Au-delà des déclarations politiques, des millions d’emplois dépendent de cet accord en Amérique du Nord. La santé de l’économie du Québec est aussi intimement liée aux échanges avec les États-Unis.

Le mot de bienvenue sera prononcé par le professeur Frédérick Gagnon, titulaire de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM. La conférence sera animée par Tom Creary, membre du conseil de la section québécoise de l’AmCham Canada.

Demande d’informations et renseignements Yvana Michelant-PauthexResponsable des communications, Chaire Raoul-DandurandBur. : 514- 987-3000, poste 8720Cell. : 514-814-6782michelant-pauthex.yvana@uqam.ca

-30-

Source : Anik Veilleux, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 5184 veilleux.anik@uqam.ca twitter.com/AnikVeilleux

mercredi 1 novembre 2017
Retour en haut de page