https://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 15 novembre 2021 – Le nom le dit : le Lab-École est un laboratoire qui repense l’école. Or, tout laboratoire évalue ses résultats, ses retombées. Un consortium de chercheurs, dirigés par les professeurs Jonathan Bluteau et Mélissa Goulet, de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), a donc été mandaté par le Lab-École afin d’analyser l’impact des Lab-École sur le bien-être et la réussite éducative.


Plus précisément, la recherche portera sur l’influence qu’auront les espaces d’apprentissages réinventés et les ambiances sur les comportements et le bien-être des élèves et des intervenants scolaires, ainsi que sur la réussite des premiers et sur les conditions de pratique professionnelle des seconds.


C’est à la suite d’un appel à projets de recherche lancé à travers le réseau universitaire québécois par le Lab-École que l’équipe des professeurs Jonathan Bluteau et Mélissa Goulet, de l’UQAM, a été retenue. Ils ont réuni autour d’eux de nombreux experts : en plus de chercheurs de l’Université Laval (UL), de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), de l’Université Cergy-Paris (France) et de l’Université de Fribourg (Suisse), le consortium regroupe des collaborateurs du Conseil supérieur de l’éducation du Québec, un architecte et un dirigeant d’un centre de services scolaire.


Influence des espaces et des ambiances
L’objectif de la recherche ? Comprendre comment les espaces d’apprentissages réinventés peuvent influencer le bien-être des enfants et des adultes qui fréquentent les Lab-École. Pour ce faire, l’impact de l’architecture — les classes, les gradins, les espaces collaboratifs, les cuisines, la cour d’école, le potager, etc. — sera analysé. L’effet des ambiances, comme la luminosité, l’acoustique, l’air ambiant, la présence de biophilie, fera aussi partie de l’évaluation.
Les chercheurs analyseront l’impact de l’environnement scolaire autant sur les enfants que sur les adultes et ce, sur plusieurs aspects :
- La qualité des interactions en classe (intérieure-extérieure) ;
- La motivation ;
- Le bien-être psychologique ;
- Le stress ;
- Les comportements ;
- La collaboration interprofessionnelle ;
- L’innovation pédagogique ;
- L’adoption de mode de vie sain et actif ;
- Etc.


Analyse comparative
Conformément aux règles d’éthique pour ce type de recherche, l’équipe recueillera les données en deux temps : d’abord dans les écoles existantes fréquentées actuellement par les élèves et les intervenants scolaires, puis une fois ces élèves et ces intervenants installés dans les Lab-École. Cette approche permettra de faire une analyse comparative.


Questionnaires, observations, mesures psychophysiologiques, rencontres avec les enfants et les intervenants scolaires feront partie des stratégies de cueillette de données. L’appréciation des parents et des communautés impliquées sera aussi considérée. L’étude couvrira les années scolaires 2022, 2023 et 2024.


Une première au Québec et au Canada
À ce jour, l’incidence des projets récents de construction d’écoles au Québec — le bâti, l’ambiance, les espaces extérieurs, etc. — sur la persévérance et sur la réussite éducative des élèves n’a pas encore été évaluée par la communauté scientifique. L’étude menée par les professeurs Bluteau et Goulet est donc une première au Québec.


Grâce à ce projet de recherche, le Lab-École aspire à faire avancer les connaissances et souhaite que les résultats influencent la conception des futures écoles du Québec et du Canada. L’intérêt de l’enfant et l’amélioration des conditions de pratique professionnelle, incluant la formation initiale des intervenants scolaires, devraient être mis au cœur de chaque décision qui concerne l’école, y compris celles touchant l’architecture intérieure et extérieure.


Le Lab-École remercie le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) pour sa précieuse collaboration lors de la préparation de l’appel à projets de recherche et le ministère de l’Éducation (MEQ) pour son partage d’expertise lors de l’évaluation des propositions reçues.


Lab-École et UQAM : conférence commune
Le Lab-École et l’UQAM collaborent fréquemment. À titre d’exemple, le 18 novembre, aura lieu la conférence intitulée « À la rencontre de l’architecture, du bien-être et de la pédagogie pour favoriser le plein potentiel des enseignants et des élèves ». Jonathan Bluteau, professeur au Département d’éducation et formation spécialisée et Natacha Jean, directrice générale du Lab-École, prendront part à la discussion. Cette conférence se tient dans le cadre des rencontres Educere, organisées par la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM.

À propos du Lab-École
● Le Lab-École est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de rassembler une expertise multidisciplinaire pour concevoir les écoles de demain, des écoles qui répondent aux besoins et aux réalités des élèves et de ceux qui les accompagnent.
● Le Lab-École a été l’instigateur du premier concours d’architecture dans le monde scolaire depuis 50 ans.
● Six Lab-École sont en cours de construction ou en voie de l’être au Québec : Québec, Saguenay, Maskinongé, Rimouski, Shefford et Gatineau.
● Les travaux du Lab-École s’appuient sur des centaines d’experts et collaborateurs qui s’y investissent depuis sa création.
● Le Lab-École est appuyé financièrement par le MEQ.

À propos de l’UQAM
L’UQAM est une université publique de langue française dont le rayonnement est international. Au cœur de la ville, au centre de l’évolution de Montréal et du Québec, elle met à contribution ses expertises pour faire face aux enjeux qui touchent notre planète. L’originalité et les caractéristiques propres de ses quelque 300 programmes d’études, ses activités de recherche ancrées dans les préoccupations sociales et ses innovations en création ont contribué à bâtir sa renommée. Elle compte plus de 280 000 diplômés qui œuvrent dans toutes les sphères d’activités.

-30-

Les professeurs Jonathan Bluteau et Mélissa Goulet, de l’UQAM, ainsi que Denis Morin, coordonnateur des services éducatifs et de l’évaluation au Lab-École sont disponibles pour des entrevues. Les journalistes intéressés sont invités à contacter les personnes ci-dessous pour planifier le tout.


Lab-École 
Sophie Gall
Responsable des communications
sophie.gall@lab-ecole.com
418-261-1333

UQAM
Evelyne Dubourg
Conseillère – Division des relations avec la presse et événements spéciaux
dubourg.evelyne@uqam.ca
514-987-3000 poste 7975

 

Retour en haut de page