https://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 26 mars 2021 – À compter de l’automne 2021, la Faculté des sciences humaines de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) offrira un DESS en intervention comportementale auprès des personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Ce programme remplace le DESS en intervention comportementale auprès des personnes avec un trouble envahissant du développement (TED), qui avait été créé au milieu des années 2000. «Le titre du programme a été modifié pour respecter la terminologie employée dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) de l’American Psychiatric Association», souligne Nathalie Poirier, professeure au Département de psychologie.

Axé sur la pratique, le programme de deuxième cycle vise à outiller les étudiantes et les étudiants dans la planification de services de soutien qui tiennent compte des comportements sociaux et des contraintes de développement des personnes autistes. «Dès la fin du programme, les personnes diplômées pourront intervenir auprès de ces personnes en évaluant leurs besoins, en formulant des recommandations et en concevant des plans d'intervention auprès des jeunes et de leur famille», affirme la professeure.

Le DESS s’adresse à toutes les personnes qui détiennent un baccalauréat dans une discipline pertinente – psychologie, travail social, psychoéducation, orthophonie, sciences infirmières, médecine. Les milieux d’emploi sont variés: centres de la petite enfance, écoles primaires et secondaires, centres d’éducation des adultes, organismes communautaires, centres hospitaliers, cliniques privées, centres de réadaptation. «Les parents d’enfants autistes qui ont un baccalauréat peuvent aussi s’inscrire au DESS», mentionne Nathalie Poirier.

Le trouble du spectre de l’autisme se caractérise par des difficultés importantes sur le plan de la communication et des interactions sociales, de même que par des comportements répétitifs et des intérêts restreints. Entre 1% et 2% de la population souffre de TSA. «On observe une hausse des diagnostics de TSA au Québec, surtout chez les jeunes», précise Nathalie Poirier.

Intervenir sur les comportements
Programme unique dans la francophonie, le DESS est fondé sur l’intervention comportementale intensive. Cette approche développée aux États-Unis vise à enseigner les comportements socialement acceptables, à réduire les comportements problématiques et à bonifier la qualité de vie par le développement des habiletés sociales et scolaires, de motricité, de langage, de jeu et d’autonomie. «Toutes les études récentes démontrent que cette approche donne les meilleurs résultats pour le développement de l’enfant», mentionne la professeure.

Puisque l’UQAM est la seule université francophone à offrir cette formation de deuxième cycle, le programme attire des étudiantes et des étudiants des quatre coins du monde, principalement d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud. «Environ le tiers des quelque 50 étudiants inscrits au programme annuellement proviennent de l’étranger, précise Nathalie Poirier. Le DESS constitue un bon tremplin pour les personnes qui ont une formation dans leur pays et qui souhaitent intervenir au Québec.»

Le programme comprend huit cours à suivre, tous obligatoires. «Tous les cours ont un volet pratique important, souligne la professeure. On enseigne comment intervenir sur les comportements, dans les différents milieux et à la maison.» Un stage en milieu de pratique d’une durée de 270 heures complète le programme. Les huit cours sont offerts le soir, alors que le stage doit être réalisé le jour.

Le DESS est offert à temps complet (un an) ou à temps partiel (2 à 3 ans). Il est possible de faire une demande d’admission avant le 1er juin.

Cet article a d’abord été publié dans le portail de nouvelles Actualités UQAM, sous le titre «Intervenir auprès des personnes autistes – Un programme revampé en intervention comportementale sera offert à l'automne 2021.»

-30-

Source : Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
leblanc.rose-aline@uqam.ca
twitter.com/RoseAlineLeBlan

Retour en haut de page