https://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Coup de pouce pour l'école à domicile – Le site web Écollaboration propose des projets ludiques permettant d'acquérir les compétences du programme ministériel.

Le 9 février 2021 – Durant le confinement du printemps 2020, plusieurs parents québécois se sont sentis bien impuissants en tentant d'assurer un semblant d'école à la maison. «Ce n'est pas évident de réaliser des activités intéressantes pour les enfants tout en développant les compétences requises par le Programme de formation de l'école québécoise, reconnaît la professeure du Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) Émilie Tremblay-Wragg (Ph.D. éducation, 2018). C'est justement ce besoin d'outils pratiques que vient combler le site web Écollaboration, mis en ligne au printemps dernier.»

Regroupant plus d'une trentaine d'activités d'apprentissage faciles à mettre en œuvre accompagnées de stratégies pédagogiques, ce site mise d'abord et avant tout sur le plaisir. «L'activité du pâté chinois réinventé a fait fureur depuis sa mise en ligne, illustre Émilie Tremblay-Wragg. Certaines familles se sont filmées en cuisinant, d'autres ont rédigé un livre de recettes ou un album photos. Dans le cadre d'une autre activité, mon fils de 9 ans a choisi de faire une vidéo en stop motion. C'est la première fois qu'il faisait ça et le résultat était franchement chouette. C'est un peu le but de l'exercice: donner l'occasion aux familles de s'approprier librement le projet afin que les enfants puissent être créatifs.» Chaque famille peut créer son profil sur le site web et partager les réalisations des enfants lorsqu'une activité est complétée. 

Les projets, ou activités, sont regroupés par thématiques: alimentation, animaux, arts et littérature, environnement, inventions et découvertes, personnes et personnages, sports et santé. En plus du succulent «Pâté chinois réinventé», on retrouve des activités telles que «Adopte un oiseau», «Mon musée-maison», «Bulletin météo», «Orchestre collaboratif», «Capsule temporelle» ou «Parcours-concours».

Lorsque l'on clique sur la page d'un projet, on peut visionner une vidéo et/ou écouter une capsule audio expliquant sommairement l'activité. «C'est un peu comme un élément déclencheur visant à donner le goût de réaliser l'activité», explique Émilie Tremblay-Wragg. On y indique le matériel nécessaire et les étapes à suivre, en soulignant au passage, de façon explicite, les compétences ciblées. Plusieurs outils et références sont disponibles en hyperlien sur le site afin d'aider les familles ou leur permettre de pousser certains concepts un peu plus loin. Julie Rose (M.A. muséologie, 2020), étudiante au programme court de 2e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur, assure la coordination du site web.

Accompagner les familles
Avec sa collègue Sylvie Viola et la présidente de l'Association québécoise pour l'éducation à domicile (AQED), Marine Dumond, Émilie Tremblay-Wragg souhaite tester la pertinence des activités et des outils proposés sur le site. Les trois collaboratrices entament ce mois-ci une étude financée par le programme de subventions d'engagement partenarial du CRSH. La doctorante Cynthia Vincent (B.A. sexologie, 2018) assure la coordination de ce projet de recherche.

«Nous avons choisi six familles novices qui tentent l'expérience de l'école à domicile en raison de la COVID-19. Pendant 12 semaines, chacune d'entre elles réalisera les projets de son choix – un projet peut s'étendre sur 1 à 3 semaines», précise Émilie Tremblay-Wragg. 

Chaque famille sera accompagnée par Sarah Proulx-Lamarre ou Josée Legal, finissantes au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire. Leur rôle est d'amener les parents à réfléchir aux bonnes stratégies à utiliser et à les épauler dans la planification de leurs projets avec leurs enfants, en plus d'intervenir au besoin pendant l'activité pour s'assurer que les élèves développent les compétences requises, précise la chercheuse. «Nous réaliserons des entretiens avec les parents au début et à la fin du projet, puis un mois plus tard. Notre objectif est de répertorier les stratégies métacognitives utilisées autant par les parents que par les enfants.»

Mobilisation des connaissances
Une fois le projet complété, Émilie Tremblay-Wragg souhaite transférer les outils à l'AQED et aux autres associations pour l'éducation à domicile. «Ces associations comptent sur des familles bénévoles pour former les novices et nous aimerions contribuer à la formation de ces bénévoles», dit-elle.

Le site Écollaboration ne s'adresse pas uniquement aux familles faisant l'école à la maison, précise toutefois la chercheuse. «Il peut servir de répertoire d'activités pour les enseignantes qui souhaitent réaliser des activités dans leur classe ou même pour donner des devoirs ludiques à la maison.»

Populaire l'école à domicile!
Le nombre d'enfants scolarisés à la maison a doublé depuis l'an dernier, passant de de 5 900 à 12 000 selon les chiffres du ministère de l'Éducation. «On peut raisonnablement penser que la pandémie a accentué le phénomène, certaines familles préférant scolariser leurs enfants à la maison pour des raisons de santé, mais c'est également le signe que plusieurs familles y pensaient depuis longtemps et qu'elles ont décidé de faire le saut», analyse Émilie Tremblay-Wragg. 

L'Association québécoise pour l'éducation à domicile (AQED), la plus importante dans le domaine, compte 2 200 familles inscrites pour un total d'environ 5000 enfants. Les deux tiers de ces enfants sont au primaire, le tiers restant au secondaire. 

Cet article a d’abord été publié dans le portail de nouvelles Actualités UQAM, sous le titre «Coup de pouce pour l'école à domicile - Le site web Écollaboration propose des projets ludiques permettant d'acquérir les compétences du programme ministériel.»

À consulter également : la série COVID-19: tous les articles qui comprend toutes les nouvelles entourant la COVID-19 et les analyses des experts de l’UQAM sur la crise.

-30-

*La professeure Émilie Tremblay-Wragg est disponible pour des entrevues

Source : Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
leblanc.rose-aline@uqam.ca
twitter.com/RoseAlineLeBlan

Retour en haut de page