https://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 21 janvier 2020 – L’Université du Québec à Montréal (UQAM) est heureuse d’annoncer la fin des travaux de restauration du clocher de l’ancienne église Saint-Jacques et sa mise en lumière architecturale. C’est en présence de maîtres d’œuvre, d'artisans et de partenaires de cet important projet que l’UQAM a marqué officiellement la fin de deux années de travaux de restauration et qu’elle a présenté la toute première illumination de son clocher, icône architecturale du Quartier latin classée monument historique.

«L’UQAM a 50 ans ! Le clocher Saint-Jacques, intégré au pavillon Judith-Jasmin de l’Université, en a trois fois plus ! Datant de 1860 et classé immeuble patrimonial, ce clocher, devenu «le clocher de l’UQAM» nécessitait une restauration en profondeur a expliqué la rectrice de l’UQAM, Magda Fusaro. Grâce au financement du gouvernement du Québec et au terme de deux années intensives de travaux, c’est avec bonheur que l’UQAM dévoile aujourd’hui son clocher, restauré avec soin, magnifiquement illuminé et prêt à affronter le prochain siècle».

20200121 clocher illumination p

«Phare important du Plan lumière du Quartier des spectacles, l’illumination du clocher de l’UQAM est le fruit d’une précieuse et longue collaboration avec l’Université du Québec à Montréal a souligné le directeur général du Partenariat du Quartier des spectacles, Pierre Fortin. Je salue les différents partenaires publics d’avoir contribué à la restauration de ce monument de l’histoire de Montréal. C’est donc avec beaucoup de fierté et de joie que nous voyons la lumière revenir éclairer le pôle est du Quartier des spectacles.»

La restauration de cet édifice haut de 275 pieds, un des projets phares du 50e anniversaire de l’Université, par l’entrepreneur général St-Denis Thompson, et son illumination par le concepteur d’éclairage UDO Design, ont présenté de nombreux défis, dont ceux liés aux exigences afférentes à un monument historique et à son aire de conservation d’un kilomètre.

Des travaux réalisés de main de maître par une équipe engagée
Annoncés en avril 2017, les travaux de réfection du clocher de l’église Saint-Jacques ont pris fin en décembre 2019. Véritable emblème de l'UQAM et du Quartier latin, le clocher Saint-Jacques du pavillon Judith-Jasmin représente l'un des premiers exemples d'intégration réussie du patrimoine bâti à l'architecture moderne. Outre une remise en état selon les règles de l'art, les travaux de réfection du clocher s'inscrivent dans une perspective plus large d'ouverture du campus sur la ville, dans le droit fil de la vision ayant conduit à la création de l'Université en 1969.

Le bureau d'architectes spécialisé en restauration patrimoniale DFS a été associé depuis 2009 aux travaux d'inspection et de sécurisation du clocher. Les travaux de réfection majeure ont consisté, notamment, en la reconstruction des contreforts, au remplacement des fenêtres, à la restauration du portail d'entrée, à l'étanchéité des balcons, à la reconstruction de la flèche, à la rénovation et la remise en fonction du carillon et au remplacement des installations électromécaniques.

Fiche technique de la restauration

  • Remplacement de plus de 2000 pierres (taille effectuée sur le chantier du clocher par des tailleurs de pierre)
  • Équipe de 25 maçons spécialisés en restauration de bâtiments patrimoniaux
  • Revêtement du coq
  • Nouvelle ardoise sur la flèche d’origine (par -30°C, avec de forts vents!)
  • Décontamination (retrait de la peinture au plomb, entre autres sur les huit cloches)
  • Consolidation de la structure porteuse des cloches
  • Programmation du carillon
  • Restauration des vitraux (peints à la main)
  • Remplacement des balustres (balcons)
  • Travaux de ferblanterie (solins)
  • Plusieurs travaux au sol (escalier, portail)
  • Installation de gicleurs

La mise en lumière architecturale
La mise en lumière est composée de cinq postures conceptuelles: l’éveil, l’étirement, le cœur, la vitalité et la relaxation. Dans le respect de la qualité et du caractère patrimonial de l’architecture, chaque posture met en valeur certaines caractéristiques du clocher grâce à l’utilisation d’une lumière blanche qui évolue dans son intensité ainsi que dans sa déclinaison (blanc chaud, blanc médium et blanc froid).

Fiche technique de la mise en lumière

  • Un total de 108 appareils d’éclairage DEL soit :
    - 98 appareils d’éclairage DEL blanc dynamique de 2 700 K à 6 500 K
    - Six appareils d’éclairage DEL blanc de 3 000 K
    - Quatre appareils d’éclairage DEL RGBA
  • Un système de contrôle
  • Tous les appareils sont intégrés à la structure même du clocher, à l’intérieur de celui-ci, du sol jusqu’au toit
  • L’intégration harmonieuse de tous les appareils d’éclairage à l’architecture du clocher afin qu’ils disparaissent au profit de l’expression lumineuse et du caractère du clocher a représenté le plus grand défi de cette mise en lumière
  • Un grand soin a été apporté à la réduction des pertes lumineuses et à la protection du ciel étoilé

Grâce à cette mise en lumière architecturale, l’UQAM rejoint les rangs de la Ville de Montréal, du Partenariat du Quartier des spectacles, d’autres institutions d’enseignement, de bibliothèques ou encore d’églises et de chapelles, ici et ailleurs dans le monde, qui partagent le même objectif de mise en valeur du patrimoine bâti et historique.

L’église Saint-Jacques et son clocher
Le clocher de l’UQAM fut d’abord celui de l’église Saint-Jacques érigée en 1828, un édifice d’une grande importance pour l’histoire de Montréal. Première cathédrale de Montréal détruite par le feu en 1852, puis reconstruite, elle subit en 1858 et en 1933 deux autres incendies qui laisseront intacts le clocher, le portail du transept sud et la sacristie.

Le clocher, tel qu’on le connaît aujourd’hui, a été construit en 1860 et c’est en 1876 qu’on y a ajouté la flèche. Huit cloches fondues en France ont été hissées et entendues pour la première fois en 1905. L’UQAM en fait l’acquisition en 1973. Le clocher sera par la suite intégré à la construction du pavillon Judith-Jasmin. Inauguré en 1979, le pavillon a d'ailleurs reçu le prix d'excellence de l'Ordre des architectes du Québec en 1980. Il s'agit de l’un des plus hauts clochers de l'île de Montréal qui constitue un point de repère important dans le paysage urbain montréalais.

Principales entreprises ayant œuvré aux travaux de restauration

Entrepreneur général :

Professionnels :

  • DFS (architectes)
  • NCK (ingénieurs, responsables du volet structure)
  • Bouthillette Parizeau (ingénieurs, responsables du volet mécanique-électricité)
  • UDO Design (conception artistique et réalisation technique de l’éclairage architectural)

Restauration du carillon de cloches :

Restauration des vitraux :

Le projet de restauration du clocher de l’UQAM de 18, 8 M$ a été financé majoritairement par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec (MEES). La mise en lumière du clocher de l’UQAM a été réalisée en étroite collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles et grâce au soutien financier de la Ville de Montréal et du Secrétariat à la région métropolitaine.

En savoir plus :
Le clocher Saint-Jacques et son coq

Vidéo et photos
Vidéo : mise en lumière du clocher (version courte)
*Cette vidéo sera en ligne sur UQAM.tv à compter du mercredi 22 janvier 2020

Galerie de photos dans l'article Un joyau mis en valeur du portail de nouvelles Actualités UQAM

Mise en lumière du clocher
Tous les soirs à compter du 21 janvier 2020, dès que la nuit sera tombée.

Partenaires de la mise en lumière
Partenariat du Quartier des spectacles, Ville de Montréal, Secrétariat à la région métropolitaine.

-30-

Source : Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tél. : 514 987-3000, poste 2248
leblanc.rose-aline@uqam.ca
twitter.com/RoseAlineLeBlan

 

Retour en haut de page