Don de 150 000$ pour soutenir les travaux de la Chaire de déficience intellectuelle et troubles du comportement de l’UQAM

Le 25 mars 2022 – À l’occasion de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, qui se déroule jusqu’au 26 mars prochain, la Fondation Butters annonce un don de 150 000 dollars visant à soutenir les activités de recherche de la Chaire de déficience intellectuelle et troubles du comportement (DITC), dont la titulaire est la professeure du Département de psychologie Diane Morin (Ph.D. psychologie, 1993).

«Ces dernières années, le gouvernement a beaucoup fait pour aider les personnes vivant avec une déficience intellectuelle, mais on en fait encore trop peu pour les personnes qui ont également un trouble du comportement, souligne Ron Creary, directeur général de la Fondation Butters. La Chaire DITC effectue un travail remarquable pour aider les familles et la Fondation veut qu’elle puisse continuer de travailler en ce sens.»

Entre 30 % et 50 % des personnes vivant avec une déficience intellectuelle présentent des troubles du comportement qui affectent leur qualité de vie ainsi que celle de leur famille. Depuis sa création, en 2008, la Chaire DITC œuvre à faire avancer les connaissances sur les troubles du comportement chez les personnes qui présentent une déficience intellectuelle, de manière à offrir des pistes de solution pour prévenir, sinon réduire, ces troubles et leurs effets sur les personnes, leur famille et le personnel travaillant auprès de cette population.

Créée en 1976, la Fondation Butters accorde un soutien financier à des projets novateurs qui ont le potentiel d’améliorer l’offre de services publics destinés aux personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Les campagnes de financement de la Fondation, généralement organisées tous les six ans, ciblent des projets particuliers, comme celui de la Chaire DITC.

La Fondation Butter avait annoncé, en 2018, un engagement de 125 000 dollars envers la Chaire DITC. Ce don avait notamment permis à la Chaire de mettre en œuvre un projet pour étudier les comportements problématiques chez les jeunes enfants afin de prévenir les troubles du comportement ainsi qu’un projet de soutien aux familles qui attendent ou qui viennent d’obtenir un diagnostic pour leur enfant. «Grâce au nouveau don de la Fondation Butters, nous pourrons poursuivre ces projets et en mener plusieurs autres en vue de prévenir les troubles du comportement», note Diane Morin.

Depuis 2008, la professeure a entrepris de nombreux projets de recherche en collaboration avec la Fondation Butters. «Rares sont les fondations qui s’engagent aussi fermement dans la recherche, observe-t-elle. Je remercie le président du conseil d’administration de la Fondation Butters, le docteur William Barakett, décédé en 2019, qui, par son soutien sans faille, nous a permis de mener de front autant de projets et de répondre aux besoins des milieux.»

Pour son apport au domaine de la psychologie, Diane Morin a été nommée membre de l’Ordre du Canada en 2015. L’importance de ses travaux et de son engagement ont été soulignés par plusieurs organismes. Elle est aussi membre fellow de l’American Association of Intellectual and Developmental Disabilities (AAIDD).

Cet article a d’abord été publié le 22 mars 2022 dans Actualités UQAM.

– 30 –

Le directeur général de la Fondation Butters, Ron Creary, ainsi que la titulaire de la Chaire DITC et professeure du Département de psychologie, Diane Morin, sont disponibles pour des entrevues. Vous pouvez les joindre par l’entremise de la soussignée.

-30-

Source :
Évelyne Dubourg
Conseillère en communication
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tel.: 514 987-3000, poste 20157
dubourg.evelyne@uqam.ca

Partagez