http://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Salle de presse - Résultats
  • All
  • (150)
Une entente de principe est intervenue entre l'UQAM et le Syndicat des employés

Montréal, le 17 septembre 2019 - À la suite de rencontres intensives de conciliation les 13 et 17 septembre 2019, une entente de principe est intervenue aujourd’hui, le 17 septembre 2019, entre l’UQAM et le Syndicat des employées et employés (SEUQAM).

Les membres du SEUQAM seront donc de retour au travail le 18 septembre 2019. Ils se prononceront sur l’entente de principe à l’occasion d’une assemblée générale spéciale, le jeudi 19 septembre prochain.

Renseignements : Jenny Desrochers, directrice, Relations avec la presse, UQAM, 514-987-3000, poste 7730 / desrochers.jennifer@uqam.ca.

-30-

Source : Caroline Tessier, directrice du Service des communications, UQAM

mardi 17 septembre 2019
L'UQAM demande la nomination d'un conciliateur dans le cadre de la négociation avec le SEUQAM

Montréal, le 9 septembre 2019 - L’Université du Québec à Montréal (UQAM) a demandé aujourd’hui au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale de nommer un conciliateur dans le cadre de la négociation avec le Syndicat des employées et employés de l’UQAM (SEUQAM).

Bien que les membres du Syndicat soient en grève, l’UQAM demeure ouverte, tant au campus central et au Complexe des sciences Pierre-Dansereau que dans les quatre campus en région métropolitaine.

L’Université met tout en œuvre pour que la situation actuelle cause le moins de perturbations possibles chez les étudiantes et les étudiants.

 

Renseignements : Jenny Desrochers, directrice, Relations avec la presse, UQAM, 514-987-3000, poste 7730 / desrochers.jennifer@uqam.ca.

-30-

Source : Caroline Tessier, directrice du Service des communications, UQAM

lundi 9 septembre 2019
Réaction de l'UQAM au refus du Syndicat des employées et employés de négocier

Montréal, le 4 septembre 2019 - L’Université du Québec à Montréal (UQAM) tient à manifester son profond étonnement et son désaccord devant l’interprétation que le Syndicat des employées et employés (SEUQAM) a faite publiquement aujourd’hui de la proposition patronale de tenir une rencontre de négociation avant la fin de cette semaine ou au début de la suivante.

Alors même que cette rencontre a été proposée de bonne foi par l’Université, le Syndicat a refusé de retourner à la table de négociation sans garanties formelles de la partie patronale sur l’offre monétaire. Or le but d’une rencontre de négociation n’est-il pas justement de… négocier?

L’Université ne peut que regretter le fait que le Syndicat se borne à dénoncer l’offre monétaire qui lui a été présentée sans préciser les pistes de solution recevables et sans accepter de reprendre le dialogue. En dépit de cette situation, l’Université avait déjà confirmé au Syndicat hier la date de la prochaine rencontre de négociation. Celui-ci a annoncé aujourd’hui la tenue d’une troisième journée de grève, malgré la confirmation de sa disponibilité quant au choix de la date de la rencontre.

Dans le cadre financier très exigeant de l’UQAM, dont les paramètres sont fixés par le gouvernement du Québec, l’Université a présenté à ses employées et employés une offre monétaire qui comporte une augmentation salariale minimale garantie. Cela signifie que si la politique salariale gouvernementale (PSG), c’est-à-dire ce que le gouvernement offre au personnel du secteur public, est inférieure au montant minimal garanti par l’Université, les employés obtiendront ce minimum garanti. En clair, ils obtiendront davantage que ce que le gouvernement offre aux employés du secteur public.

L’offre monétaire faite aux membres du SEUQAM représente pour l’UQAM une somme de près de 45 M$ pour la durée de la convention collective, soit jusqu’en 2024-2025.

L’UQAM sera ouverte le 5 septembre et les activités d’enseignement et de recherche continueront de s’y dérouler. Des informations à jour sur les services touchés par la grève sont en ligne sur le site web uqam.ca.

Renseignements : Jenny Desrochers, directrice, Relations avec la presse, UQAM, 514-987-3000, poste 7730 / desrochers.jennifer@uqam.ca.

-30-

Source : Caroline Tessier, directrice du Service des communications, UQAM

mercredi 4 septembre 2019
Négociation avec les employées et employés: l'UQAM ouverte au dialogue

Montréal, le 3 septembre 2019 - L’Université du Québec à Montréal (UQAM) a appris aujourd’hui qu’un deuxième jour de grève du Syndicat des employées et employés (SEUQAM) aura lieu le 4 septembre 2019. Réitérant l’importance du dialogue, elle a pris les devants auprès du Syndicat afin qu’une rencontre soit fixée entre les parties dans les meilleurs délais.

L’UQAM tient à rappeler un certain nombre de faits :

 l’offre monétaire faite aux membres du SEUQAM représente pour l’Université une somme de près de 45 M$ pour la durée de la convention collective, soit jusqu’en 2024-2025. Il s’agit du maximum que l’UQAM peut offrir en respectant son cadre financier très exigeant; à la demande du Syndicat, l’Université a octroyé aux employées et employés une augmentation salariale minimale garantie, remédiant ainsi au fait que la politique salariale gouvernementale (PSG), qui représente ce que le gouvernement du Québec offre au personnel du secteur public, n’est pas encore connue. À titre d’exemple, si la PSG s’élève à 2 %, les membres du SEUQAM obtiendront 2 %. Si la PSG est inférieure au montant minimal garanti par l’Université, les employés obtiendront ce minimum garanti, soit davantage que ce que le gouvernement du Québec offre aux employés du secteur public; entre 2009 et 2018, le pouvoir d’achat des employées et employés de l’Université s’est amélioré de près de 10 % par rapport à la situation observée dans le secteur public québécois durant la même période. Cette amélioration est le résultat des augmentations consenties par l’Université à ses employés sur une période de dix ans, qui s’ajoutent à celles accordées par le gouvernement du Québec au secteur public; par ailleurs, la grande majorité des éléments normatifs, dont certains représentent des coûts pour l’Université, a été réglée avec le Syndicat.

Comme ce fut le cas aujourd’hui, l’UQAM sera ouverte le 4 septembre et les activités d’enseignement et de recherche continueront de s’y dérouler. Des informations à jour sur les services touchés par la grève sont en ligne sur le site web uqam.ca.

Renseignements : Jenny Desrochers, directrice, Relations avec la presse, UQAM, 514-987-3000, poste 7730 / desrochers.jennifer@uqam.ca.

-30-

Source : Caroline Tessier, directrice du Service des communications, UQAM

mardi 3 septembre 2019
Important rassemblement de femmes autochtones les 4, 5 et 6 septembre à l’UQAM

INVITATION AUX MÉDIAS

Le 30 août 2019 – Les organisatrices du colloque « Résistances des femmes autochtones dans les Amériques », deux doctorantes de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Véronica Gomes et Ludivine Tomasso, et Tania Larivière, militante Anishinabe et de culture Eenou, invitent les représentants des médias à assister à cette importante rencontre réunissant une trentaine de participantes de générations et de pays différents, militantes, universitaires, autochtones, allochtones, étudiantes. Organisée avec l’objectif d’établir des dialogues renouvelant les manières d’appréhender les luttes des femmes autochtones dans les Amériques, cette édition trilingue – français, anglais et espagnol – se tiendra les 4, 5 et 6 septembre à l’Agora Hydro-Québec du Cœur des sciences de l’UQAM.

La première édition de cet événement avait eu lieu à Paris, en août 2018, dans le cadre du Congrès international de recherches féministes dans la francophonie. Les étudiantes Véronica Gomes et Ludivine Tomasso étaient déjà impliquées dans l’organisation de ce colloque.

Quandles 4, 5 et 6 septembre 2019Ouverture du colloque, le mercredi 4 octobre à 16 h 30

LieuAgora Hydro-Québec (CO-R500) du pavillon Cœur des sciences (CO) de l'UQAM175, avenue du Président-KennedyMétro Place-des-Arts

Conférence d’ouvertureMercredi 4 septembre – 16 h 30Accueil et inscriptions dès 16 h

Animation : Melissa Mollen DupuisAvec la participation de :

Margaret Kovach, professeure en éducation Université de SaskatchewanMéthodologies autochtones : plus qu’une approche de recherche ? Suzy Basile, professeure en études autochtonesUniversité du Québec à Trois-Rivières (UQAT)La recherche impliquant les recherches autochtones Linda L. Shecapio, présidente de l’Association des femmes cries d'Eeyou IstcheeLa résistance est ce petit murmure intérieur qui dit « Tu vas y arriver continues »

Thèmes de certains des panels

Comment inclure davantage les femmes autochtones à l’université Violences et agentivité des femmes – avec des invitées de l’Amérique latine De la résilience à la guérison : l’art de la décolonisation pratique au quotidien tel que conté par les jeunes femmes cries Leadership des femmes dans les luttes autochtones du Nord au Sud – avec des invitées de la Guyane

Projections de filmsJeudi 5 septembre 18 h – 19 h 30Avec Wapikoni mobile

Soirée de clôtureVendredi 6 septembre 17 h – 20 hAvec : Catherine Boivin, artiste multidisciplinaire Atikamekw, Eadsé, auteure compositrice interprète Wendat et Anachnid, artiste multidisciplinaire Oji-Crie et Mi’gmaq

Programme complet

Page Facebook

Entrée libre et inscription obligatoire

Pour connaître toutes les participantes

-30-

Les représentants des médias sont invités à assister au colloque

Les organisatrices et plusieurs participantes acceptent de donner des entrevues

Renseignements, réservations médias et organisation des entrevues Auprès des organisatrices de l’événementVéronica Gomes,Tania Larivière et Ludivine Tomasso resistancesfemmesautochtones@gmail.com

Source : Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse Division des relations avec la presse et événements spéciaux Service des communications Tél. : 514 987-3000, poste 2248 leblanc.rose-aline@uqam.ca twitter.com/RoseAlineLeBlan

 

vendredi 30 août 2019
L'UQAM sera ouverte le 3 septembre prochain, jour de la rentrée

Montréal, le 29 août 2019 - À quelques jours d’une grève de 24 heures des membres du Syndicat des employées et employés (SEUQAM), l’Université du Québec à Montréal (UQAM) rappelle que l’institution sera ouverte le 3 septembre prochain, jour de la rentrée, et que les activités d’enseignement s’y dérouleront selon l’horaire prévu.

Quelque 39 000 étudiantes et étudiants sont attendus à l’UQAM en cette rentrée de l’automne 2019, dont plusieurs milliers débuteront leur parcours universitaire. Fidèle à sa mission, l’UQAM sera prête à accueillir la communauté étudiante dès le 3 septembre et à offrir les activités d’enseignement.

Des informations à jour sur les services qui seront touchés par la journée de grève seront disponibles sur la page d’accueil du site web uqam.ca dès le 2 septembre 2019, à compter de 18 h.

Par ailleurs, en ce qui concerne l’état de la négociation, dans un ultime effort pour en arriver à une entente avec le Syndicat, l’Université a déposé le 2 juillet dernier une offre monétaire bonifiée, le volet normatif ayant été à toutes fins utiles réglé.

Cette offre monétaire, qui équivaut pour l’Université à un montant de près de 45 M$ pour la durée de la convention collective, comporte notamment un minimum garanti pour toutes les années où l’Université offre une majoration des échelles salariales équivalente à la politique salariale gouvernementale (PSG). Cet élément vient compenser le fait que la PSG, qui représente ce que le gouvernement du Québec offre aux employés du secteur public, n’est pas encore connue.

L’offre patronale finale représente le maximum de ce que l’Université est en mesure d’offrir dans les limites très exigeantes de son cadre financier.

 

Renseignements : Jenny Desrochers, directrice, Relations avec la presse, UQAM, 514-987-3000, poste 7730 / desrochers.jennifer@uqam.ca.

-30-

Source : Caroline TessierDirectrice du Service des communications

jeudi 29 août 2019
50 ans de créativité à l’UQAM : dévoilement d’une nouvelle installation éphémère

Le 28 août 2019  ̶  C’est dans le cadre des activités entourant le 50e anniversaire de l’UQAM que sera dévoilée Matière à discours, la nouvelle installation éphémère sur le campus de l’UQAM, le mercredi 4 septembre. Elle est réalisée par trois finissantes du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en design d'événements de l’École de design de l’UQAM, avec le soutien du Partenariat du Quartier des spectacles.Date : Mercredi 4 septembre

Heure : 17 h à 19 h

Lieu : Université du Québec à Montréal (UQAM) Pavillon Judith-Jasmin (J), Cour du Transept Sud (J-RE02) 405 rue Sainte-Catherine Est (entre les rues Saint-Denis et Berri)

En cas de pluie : Pavillon Judith-Jasmin (J) à l’Agora au rez-de-chaussé 1400, rue Berri

Veuillez confirmer votre présence auprès de la soussignée

-30-

Source Julie Meunier, conseillère en relations de presseDivision des relations avec la presse et évènements spéciauxService des communications, UQAM514 987-3000, poste 1707meunier.julie@uqam.ca

mercredi 28 août 2019
La vie des choses La Galerie de l’UQAM reçoit l’exposition thématique de l’édition 2019 de MOMENTA | Biennale de l’image

Commissaire : María Wills Londoño, en collaboration avec Audrey Genois et Maude JohnsonDates : 5 septembre – 13 octobre 2019Inauguration : mercredi 4 septembre, 17 h, en présence de la commissaire et de plusieurs artistes

Le 22 août 2019 – Du 5 septembre au 13 octobre 2019, à la Galerie de l’UQAM et à VOX, centre de l’image contemporaine, MOMENTA présente La vie des choses, une exposition thématique prenant la forme d’une double proposition en deux lieux distincts. L’édition 2019 de la biennale propose une percée dans la vie des choses, faisant dialoguer leurs dimensions consuméristes et symboliques. Les œuvres exposées témoignent la pluralité des manières dont les objets sont consommés ou vécus, et ce qu’ils nous disent sur nos façons de vivre et de penser.

Générant une conversation alimentée par les œuvres de vingt-deux artistes, l’exposition thématique conjugue quatre volets : à la Galerie de l’UQAM sont explorés les volets « Objets culturels et culture matérielle » et « Êtres chosifiés ou objets humanisés » ; à VOX sont explorés les volets « L’absurde comme contre-récit de l’objet » et « Nature morte à l’ère de la crise environnementale ».

Les artistesGalerie de l’UQAM : Laura Aguilar (États-Unis), Kader Attia (Algérie/France), Patricia Domínguez (Chili), Chun Hua Catherine Dong (Chine/Canada), Jeneen Frei Njootli (Canada), Gauri Gill (Inde), Jérôme Havre (France/Canada), Keyezua (Angola), Rafael Ortega (Mexique), Victoria Sin (Canada/Royaume-Uni), Cauleen Smith (États-Unis), Camille Turner (Canada)

VOX : Elisabeth Belliveau (Canada), Maeve Brennan (Royaume-Uni), Peter Fischli et David Weiss (Suisse), Felicity Hammond (Royaume-Uni), Anouk Kruithof (Pays-Bas), Taus Makhacheva (Russie), Bridget Moser (Canada), Meagan Musseau (Canada), Juan Ortiz-Apuy (Costa Rica/Canada)

L’expositionAu regard des enjeux de consommation qui caractérisent notre époque, les objets se voient accorder une étourdissante visibilité et deviennent, ironiquement, invisibles en raison de cette accumulation démesurée. Pour son édition 2019, la biennale s’intéresse aux univers qui se construisent entre les individus et leur environnement, elle met en lumière les transferts qui s’opèrent entre sujet et objet.

MOMENTA appelle un dépassement de la polarisation entre symbolique et fonctionnel au sein des économies de l’objet. Pour ce faire, la biennale s’appuie sur quatre volets thématiques, qui permettent d’imaginer différemment les relations entre les êtres humains et les objets. Présentant une déclinaison d’idées liées aux questions de consommation, ces volets entrelacent des pistes variées pour éclairer la lecture des œuvres exposées. Ils permettent d’envisager la complexité des connotations et des résonances que prennent les choses dans les sociétés contemporaines.

Volets présentés à la Galerie de l’UQAMObjets culturels et culture matérielleLa culture matérielle est fondée sur le rapport que les sociétés entretiennent avec les objets qui les entourent, dont l’héritage complexe se révèle dans leurs rôles au sein des systèmes de croyances religieuses et spirituelles, mais aussi, plus largement, au sein de la croyance au produit de consommation.

Êtres chosifiés ou objets humanisésDe nombreux éléments dans le monde des objets servent d’extensions au corps humain. Suivant cette logique, le corps devient objet et l’objet devient corps : on assiste à une marchandisation des propriétés anatomiques – et des personnes – ainsi qu’à une vitalisation du matériel.

À propos de MOMENTAMOMENTA | Biennale de l’image, anciennement Le Mois de la Photo à Montréal, est une manifestation artistique internationale vouée à l’image. Basée à Montréal, la biennale a lieu tous les deux ans depuis 1989. Ses activités comprennent des expositions, des évènements publics, des programmes éducatifs, des collaborations artistiques et sociales, et plus encore. Au cours des huit dernières éditions, la biennale a présenté au-delà de 450 artistes et a rejoint un public s’élevant à plus de 2 millions de personnes. L’édition 2017 de MOMENTA a compté 171 584 visites d’expositions.momentabiennale.com

La commissaireMaría Wills Londoño est chercheuse et commissaire d’exposition. Ses principaux travaux portent sur le caractère instable de l’image contemporaine et offrent des points de vue novateurs sur le visage urbain de l’Amérique latine. Mentionnons entre autres les expositions Urbes Mutantes: Latin American Photography 1944-2013, Latin Fire. Otras fotografías de un continente et Fernell Franco, Cali clair-obscur, présentées à l’International Center of Photography de New York, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris, au Círculo de Bellas Artes de Madrid (PHotoESPAÑA), au Centro de la Imagen de Mexico et au Museo de Arte del Banco de la República à Bogotá, où elle a été responsable des expositions temporaires de 2009 à 2014. En 2018, elle développe un projet de recherche visant à recontextualiser la collection du Musée d’art moderne de Bogotá, interrogeant le concept de modernité, et dont la synthèse a pris la forme de l’exposition The Art of Disobedience. Elle a fondé puis dirigé, jusqu’en 2018, le programme Visionarios de l’Instituto de Visión ayant pour mission de mettre en lumière les figures essentielles de l’art conceptuel colombien.

La publicationMOMENTA 2019 serait incomplète sans son catalogue, offert en français et en anglais, coédité avec la prestigieuse maison d’édition allemande Kerber Verlag. Apport substantiel aux expositions, cette publication fait la promotion des artistes et contribue à approfondir le thème en proposant de multiples pistes de réflexion. Elle rassemble des textes inédits signés par Amanda de la Garza (Mexique), Anne-Marie Dubois (Canada), Maude Johnson (Canada), Dominique Quessada (France) et María Wills Londoño (Colombie). Kapwani Kiwanga (Canada/France) et Maryse Larivière (Canada) y présentent chacune une proposition artistique exclusive. Le catalogue sera lancé à l’ouverture officielle de la biennale, le 4 septembre 2019.

MOMENTA Créatif – Activités autour des artistes présentés à la Galerie de l’UQAMLa programmation complète de MOMENTA 2019 réunit 39 artistes en provenance de 20 pays à travers 13 expositions. Elle inclut le programme MOMENTA Créatif, qui comprend une série d’activités éducatives, d’ateliers créatifs et de visites guidées développés en écho au thème de la biennale, pour les groupes, les familles et les individus. Vous trouverez ci-dessous les activités impliquant des pratiques présentées à la Galerie de l’UQAM.

Visites commentées de l’exposition pour les groupesOffertes sans frais, en tout temps. Il est possible d’organiser une visite combinée avec la partie de l’exposition centrale présentée à VOX.Réservations requisesPhilippe DumaineResponsable de la médiation et des communicationsdumaine_allard.philippe@uqam.ca514 987-3000, poste 1424

Performance de l’artiste Maryse Larivière Lors de l’inauguration de la biennaleMercredi 4 septembre, 17 h 30Galerie de l’UQAMEntrée libre

Les objets comme reflets de soiUne initiation destinée à un jeune public à des notions philosophiques, invitant les enfants à prendre la parole et à développer leur pensée en lien avec les concepts d’identité, de représentation de soi et de sentiment d’appartenance.Samedi 21 septembre, 10 h 30 – 12 hDimanche 29 septembre, 10 h 30 – 12 hGalerie de l’UQAMEntrée libre

Décoloniser le genre et troubler la binaritéInvitation à une discussion sur l’histoire du genre d’un point de vue décolonial avec l’artiste Kama La Mackerel. Un échange basé sur les œuvres d’artistes queers, trans, non binaires ou s’identifiant comme femmes, autochtones ou racisées et racisés.Mercredi 25 septembre, 12 h 45 – 14 hMardi 1er octobre, 17 h 30 – 18 h 45Galerie de l’UQAMEntrée libre

Lancement de la publication Le soulèvement infiniAu terme de la circulation internationale de Soulèvements, une exposition signée Georges Didi-Huberman et produite par le Jeu de Paume à Paris, Le soulèvement infini présente l’adaptation montréalaise de ce vaste projet transdisciplinaire. Mercredi 2 octobre, 17 hGalerie de l’UQAMEntrée libre40 $, 317 pages, texte français

L’heure MOMENTA : visites guidéesJeudi 3 octobre, 17 h – 18 h, en françaisSamedi 12 octobre, 14 – 15 h, en anglaisGalerie de l’UQAMEntrée libre

Conférence de l’artiste Jérôme HavreEn collaboration avec le Programme Intervenants Culturels Internationaux (ICI) de l’UQAM Jeudi 10 octobre, heure à confirmerUniversité du Québec à Montréal, local à confirmerEntrée librePlus d’informations sur la médiationJulia Roberge Van Der DoncktCoordonnatrice de l’éducation et du développement des publics, MOMENTAjulia.robergevanderdonckt@momentabiennale.comPhilippe DumaineResponsable de la médiation et des communications, Galerie de l’UQAMdumaine_allard.philippe@uqam.ca

Partenaires

 

Adresse et heures d'ouvertureGalerie de l'UQAMPavillon Judith-Jasmin, salle J-R1201400, rue Berri, angle Sainte-Catherine Est, MontréalMétro Berri-UQAMEntrée libre

Horaire régulier :Mardi - samedi, 12 h - 18 h

Horaire spécial MOMENTA :Mardi - vendredi, 12 h - 18 hSamedi - dimanche, 11 h - 17 h

RenseignementsTél. : 514 987-6150galerie.uqam.ca Facebook / Twitter / Instagram

-30-

Source Julie Meunier, conseillère en relations de presseDivision des relations avec la presse et évènements spéciauxService des communications, UQAMTél. : 514 987-3000, poste 1707meunier.julie@uqam.ca

jeudi 22 août 2019
The Life of Things Galerie de l’UQAM hosts the thematic exhibition of the 2019 edition of MOMENTA | Biennale de l’image

Curator: María Wills Londoño, in collaboration with Audrey Genois and Maude JohnsonDates: September 5 – October 13, 2019Inauguration: Wednesday, September 4, 5 p.m.

August 22, 2019 – At Galerie de l’UQAM and VOX, centre de l’image contemporaine, from September 5 to October 13, 2019, MOMENTA presents The Life of Things, a thematic exhibition in two parts at two locations. The 2019 edition of the biennale proposes a piercing look at the life of things, bringing into dialogue their consumerist and symbolic dimensions. The exhibited works testify to the different ways in which objects are experienced and what they tell us about how we think and live.

Generating a conversation fueled by the works of twenty-two artists, the thematic exhibition meshes four components: at Galerie de l’UQAM, the components “Cultural Objects and Material Culture” and “Thingified Beings or Humanized Objects” are explored; at VOX, centre de l’image contemporaine, the components “The Absurd as Counter-Narrative of the Object” and “Still Life in an Age of Environmental Crisis” are explored.

The artistsGalerie de l’UQAM: Laura Aguilar (United States), Kader Attia (Algeria/France), Patricia Domínguez (Chile), Chun Hua Catherine Dong (China/Canada), Jeneen Frei Njootli (Canada), Gauri Gill (India), Jérôme Havre (France/Canada), Keyezua (Angola), Rafael Ortega (Mexico), Victoria Sin (Canada/United Kingdom), Cauleen Smith (United States), Camille Turner (Canada)

VOX: Elisabeth Belliveau (Canada), Maeve Brennan (United Kingdom), Peter Fischli et David Weiss (Switzerland), Felicity Hammond (United Kingdom), Anouk Kruithof (The Netherlands), Taus Makhacheva (Russia), Bridget Moser (Canada), Meagan Musseau (Canada), Juan Ortiz-Apuy (Costa Rica/Canada)

The exhibitionWith respect to the issues of consumption that characterize the contemporary world, thingified objects are given dizzying visibility even as, ironically, they are rendered invisible by boundless accumulation. For its 2019 edition, the biennale brings out universes that are constructed between individuals and their environment, highlighting transferences that take place between subject and object.

MOMENTA transcends the polarization between the symbolic and the functional in the economies of the object. To this end, the biennale’s four thematic components offer different ways of imagining the relationships between human beings and objects. Encompassing a variety of ideas tied to questions of consumption, these components intersect in various ways to shed light on the works shown. They allow us to envisage the complexity of the connotations and resonances of things in contemporary societies.

Components presented at Galerie de l’UQAMCultural Objects and Material CultureMaterial culture is founded on the relationship that societies have with the objects that surround them, whose complex legacy is revealed in their roles within religious and spiritual belief systems, but also, more broadly, in the belief in consumer products.

Thingified Beings or Humanized ObjectsMany elements in the world of objects serve as extensions of the human body. Following this logic, the body becomes object and the object becomes body: we are witnessing the commercialization of anatomical properties—and of people—as well as the vitalization of the material.

About MOMENTAMOMENTA | Biennale de l’image, formerly Le Mois de la Photo à Montréal, is an international contemporary art biennale devoted to the image. Based in Montréal, the biennale has taken place every two years since 1989. Its activities include exhibitions, public events, educational programs, artistic and social collaborations, and more. Over the last eight editions, the biennale has presented more than 450 artists and attendance has totalled 2 million. There were 171,854 exhibition visits during the 2017 edition of MOMENTA.momentabiennale.com

The curatorMaría Wills Londoño is an art researcher and curator. Her major exhibition projects offer reflections on the unstable condition of the contemporary image and alternative views of urban themes in Latin America. Among the exhibitions she has organized are Urbes Mutantes: Latin American Photography 1944–2013; Latin Fire: Otras fotographías de un continente; and Fernell Franco-Cali Clair-obscur, presented at the International Center of Photography in New York, Fondation Cartier pour l’art contemporain in Paris, Círculo de Bellas Artes in Madrid (PHotoESPAÑA), Centro de la Imagen in Mexico City, Museo la Tertulia in Cali, and the Museo de Arte del Banco de la República in Bogota; she was the temporary exhibition curator at the last institution from 2009 to 2014. In 2018 she developed a research project to recontextualize the collection of the Museo de Arte Moderno de Bogotá to question the concept of modernity, concluding with the exhibition The Art of Disobedience. She founded the Visionarios program of the Instituto de Visión, to highlight important figures in Colombian conceptual art, and was director until 2018.

The publicationMOMENTA 2019 would not be complete without its catalogue, offered in French and English, co-published with the prestigious German publishing house Kerber Verlag. Providing a substantial complement to the exhibitions, this publication promotes the artists and helps to give a deeper look at the theme by offering multiple paths for reflection. It includes previously unpublished essays by Amanda de la Garza (Mexico), Anne-Marie Dubois (Canada), Maude Johnson (Canada), Dominique Quessada (France), and María Wills Londoño (Colombia). In addition, Kapwani Kiwanga (Canada/France) and Maryse Larivière (Canada) each present an exclusive artwork in its pages. The catalogue will be launched at the official opening of the biennale on September 4, 2019.$46, 168 pages, available in French and English

MOMENTA Creative – Activities relating to artists exhibited at Galerie de l’UQAMThe full program of MOMENTA 2019 brings together 39 artists from 20 countries in 13 exhibitions. It includes the MOMENTA Creative program, which offers a host of educational activities, creative workshops, and guided visits, developed in relation to the biennale’s theme, for groups, families, and individuals. You will find below the activities involving practices presented at the Galerie de l’UQAM.

Guided tours of the exhibition for groupsAvailable any time. Can be combined with a visit of the part of the central exhibition presented at VOX.Reservations requiredPhilippe DumaineCultural Mediation and Communications Coordinatordumaine_allard.philippe@uqam.ca514 987-3000, ext. 1424

Performance by artist Maryse Larivière During the biennale’s inaugurationWednesday, September 4, 5:30 p.m.Galerie de l’UQAMFree admission

Objects as Reflections of SelfAn introduction to philosophical notions for young people, encouraging children to speak out and develop their thinking in relation to the concepts of identity, self-representation, and sense of belonging.Saturday, September 21, 10:30 a.m. – noonSunday, September 29, 10:30 a.m. – noonGalerie de l’UQAMBilingualFree admissionReservations requiredDecolonizing Gender Histories & Dismantling the Gender BinaryTake part in a conversation on gender histories through a decolonial lens with artist and educator Kama La Mackerel. The dialogue will draw upon works by queer, trans, non-binary, or self-identifying women artists who are Indigenous or racialized.Wednesday, September 25, 12:45 – 2 p.m.Tuesday, October 1, 5:30 – 6:45 p.m.Galerie de l’UQAMBilingualFree admission

Launch of the publication Le soulèvement infiniLe soulèvement infini marks the end of the international tour of Uprisings, an exhibition organized by Georges Didi-Huberman and produced by Jeu de Paume in Paris, presenting the Montréal adaptation of this vast transdisciplinary project. Wednesday, October 2, 5 p.m.Galerie de l’UQAMFree admission$40, 317 pages, French text

MOMENTA Time: guided toursThursday, October 3, 5 – 6 p.m., in FrenchSaturday, October 12, 2 – 3 p.m., in EnglishFree admission

Talk by artist Jérôme HavreIn collaboration with UQAM’s Programme Intervenants Culturels Internationaux (ICI)Thursday, October 10, time to be confirmedUniversité du Québec à Montréal, room to be confirmedFree admission

More information on the educational program and registrationJulia Roberge Van Der DoncktEducation Programs and Audience Development Coordinator, MOMENTAjulia.robergevanderdonckt@momentabiennale.comPhilippe DumaineCultural Mediation and Communications Coordinator, Galerie de l’UQAMdumaine_allard.philippe@uqam.ca

 Support provided by

 

Address and opening hoursGalerie de l’UQAMJudith-Jasmin Pavilion, Room J-R1201400 Berri, corner of Sainte-Catherine East, MontrealBerri-UQAM MetroFree admission

Regular schedule:Tuesday - Saturday, noon - 6 p.m.

Special MOMENTA schedule:Tuesday - Friday, noon - 6 p.m. Saturday - Sunday, 11 a.m. - 5 p.m.

InformationPhone: 514 987-6150galerie.uqam.ca Facebook / Twitter / Instagram

-30-

Source Julie Meunier, Press Relations OfficerPress Relations and Special Events DivisionUQAM Communications ServicePhone: 514 987-3000, ext. 1707meunier.julie@uqam.ca

 

 

 

jeudi 22 août 2019
Retour en haut de page