http://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 31 juillet 2019  ̶ Tout nu! Myriam Daguzan Bernier publie un ouvrage bienveillant sur la sexualité destiné aux adolescents.

Est-ce que c’est correct si on est encore vierge à 17 ans? Ça veut dire quoi, LGBTQ+? Cisgenre? Est-on normal si on n’a pas envie d’une fellation? L’étudiante au baccalauréat en sexologie Myriam Daguzan Bernier (B.A. histoire de l’art, 2005; prog.court pédagogie ens. supérieur, 2011) répond avec rigueur et simplicité à ces questions dans Tout nu! Le dictionnaire bienveillant de la sexualité. Paru au printemps dernier, cet ouvrage destiné aux adolescents propose un tour d’horizon du sexe et de la sexualité à l’ère des réseaux sociaux, de la cyberpornographie et du phénomène #Metoo. «La plupart des livres d’éducation sexuelle datent déjà d’une quinzaine d’années et abordent peu la question de la diversité, rappelle Myriam Daguzan Bernier. Se voulant le plus à jour et inclusif possible, Tout nu! est le type de livre que j’aurais aimé lire durant mon adolescence, une période où l’on se pose beaucoup de questions sur la sexualité.»

Le volume de près de 300 pages présente plusieurs thèmes sensibles associés à la découverte de la sexualité, comme la première relation sexuelle et la notion de consentement. Il aborde aussi les questions liées à l’identité, à la relation aux autres et à l’image de soi. Le tout est expliqué dans un langage accessible et amusant. Les illustrations naïves et rigolotes de la dessinatrice d’origine française Cécile Gariépy, représentant de jeunes personnes au look androgyne, donnent le ton. «J’ai voulu poser un regard bienveillant, mais décoincé, sur la sexualité, tout en décrivant les choses sans tabou et sans jugement, explique l’étudiante. Si cela te tente d’essayer le sexe anal, tu es libre de le faire et puis d’aimer cela, et si ce n’est pas ton truc, c’est correct aussi.»

Myriam Daguzan Bernier.
De format compact et conçu pour être consulté au besoin, le dictionnaire cible les lecteurs de 12 ans et plus. «C’est souvent à partir de cet âge que les jeunes commencent à expérimenter la sexualité», remarque celle qui est aussi journaliste pour la Gazette des femmes, spécialiste en médias sociaux et autrice du blogue sexo-féministe La tête dans le cul, pour lequel elle collige des nouvelles et recense des ouvrages en lien avec la sexualité et le féminisme.

Un guide pour les parents et les profs
Tout nu! s’adresse également aux parents et aux enseignants. «Démunis devant le manque d’éducation sexuelle des jeunes, les parents et les enseignants ont besoin d’être guidés et mieux outillés», soutient Myriam Daguzan Bernier, qui a eu l’occasion de discuter avec de nombreux parents dans le cadre notamment d'un salon du livre. Malgré le retour depuis septembre 2018 des cours d’éducation sexuelle à l’école (après une absence de plus de 15 ans du cursus scolaire), les jeunes sont encore laissés à eux-mêmes en matière de sexualité, ce qui pousse plusieurs d’entre eux à se tourner vers la cyberpornographie.

«Il s’agit souvent de la première porte d’entrée sur la sexualité, et ce, dès l’âge de 11 ans, et parfois même de 9 ans!, indique l’étudiante. Les jeunes ont ainsi tendance à reproduire dans leurs relations ce qu’ils voient en ligne et c’est bien dommage.» Myriam Daguzan Bernier croit que son livre peut aider les parents à aborder le sujet sensible de la pornographie avec leur progéniture. «Il vaut mieux en parler ouvertement en choisissant les bons mots, dit-elle. Le dictionnaire se veut un outil de discussion, tout en permettant de prendre du recul.»

De l’art et du sexe!
Pour enrichir la lecture de l’ouvrage, la future sexologue y a intégré des notions d’histoire de l’art. «Ce sont des petites capsules d’information qui viennent ponctuer la lecture ici et là, un peu comme des pop-up», explique Myriam Daguzan Bernier, qui se décrit comme une hyperactive avec mille idées en tête.

On apprend, par exemple, qu’il existe un musée du vagin à Londres, que les artistes autochtones Melody McKiver et Kent Monkman revendiquent leur bispiritualité et que l’œuvre intitulée Tree de l’artiste américain Paul McCarthy a provoqué tout un scandale à Paris lorsque des passants l’ont confondue avec un jouet sexuel! «Pendant mes études en histoire de l’art, je m’intéressais déjà au corps, à la sexualité ainsi qu’au travestissement dans l’art, raconte l’étudiante. Cela m’a permis d’amasser une foule d’informations sur ces sujets.»

Tout nu! Le dictionnaire bienveillant sur la sexualité est publié aux éditions Cardinal. Sa parution en France est attendue pour l’automne aux éditions du Ricochet.


L'article a d'abord été publié dans Actualités UQAM le 18 juillet 2019

Vous pouvez joindre Myriam Daguzan Bernier par courriel: info@myriamdaguzanbernier.com

-30-

Source
Julie Meunier
Conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
meunier.julie@uqam.ca
514 987-3000, poste 1707

 

 

Retour en haut de page