http://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 23 juillet 2019 ─ L’architecture, le design urbain et le design graphique seront mis de l’avant pour la programmation 2019-2020 du Centre de design de l’UQAM.

Le Centre ouvrira sa saison culturelle avec l’exposition Entre-deux : Ferrier Marchetti Studio ‒ une architecture de la résonance. Les commissaires Pauline Marchetti de l’agence FMS et Philippe Lupien, professeur à l’École de design de l’UQAM, veulent faire connaître une pratique exploratoire contemporaine.

En novembre, le Centre de design fait place à l’exposition Le design graphique, ça bouge! Montée dans le contexte du 50e anniversaire de l’UQAM par les commissaires Marc H. Choko, en collaboration avec Louis-Charles Lasnier, l’exposition présente plusieurs projets phare des quelques dernières années en plus d’offrir une une mise en perspective des développements les plus significatifs dans le domaine à partir d’une sélection des productions ayant marqué l’histoire du graphisme au Québec durant les cinq dernières décennies.

Au programme

Entre-deux : Ferrier Marchetti Studio ‒ une architecture de la résonance
Dates : 3 octobre au 10 novembre 2019
Vernissage : 2 octobre à 18 h
Commissaires : Pauline Marchetti et Philippe Lupien

20190722 Ferrier Marchetti cd 1

Le Centre de design de l’UQAM présente le travail des agences Jacques Ferrier architecture et Sensual City Studio regroupées désormais sous le nom de Ferrier Marchetti studio dans l’exposition Entre-deux : Ferrier Marchetti Studio – une architecture de la résonance.

Conçue par Pauline Marchetti avec la collaboration de Philippe Lupien, l’exposition est ancrée dans une volonté de reconsidérer les infrastructures urbaines et l’architecture sous l’angle du développement durable et l’importance des sens dans la ville. Ferrier Marchetti Studio insiste sur l’urgence de placer l’homme au cœur de tout nouveau projet. « Nous prenons au sérieux la question des sens en architecture et nous mettons au premier plan la place du corps dans la ville. L'expérience quotidienne des citadins est au centre de notre façon de penser. Le plaisir du vécu des villes et des bâtiments est une valeur essentielle de notre expérience urbaine ».

Cette exposition propose les multiples formes que peut prendre l’expérience de l’urbain lorsque le sens s’appuie sur les sens. Comme le dit le philosophe Harmut Rosa dans son livre Résonance : « Tout dans la vie dépend de la qualité de notre relation au monde, c’est-à-dire de la manière dont les sujets que nous sommes font l’expérience du monde et prennent position par rapport à lui, bref de la qualité de notre appropriation du monde ».
Or, la ville fonctionnelle, par son désir de contrôle absolu des atmosphères et des ambiances, produit des espaces aseptisés et décontextualisés. La ville sans qualité est partout et la capacité des habitants à s’approprier la ville est menacée. Ainsi, FMS propose de repenser radicalement le rôle de l’architecture et de la technique comme un moyen d’alléger la pression, de redonner à chacun la possibilité d’avoir une expérience unique, riche et sensible de la ville. « L'urbanisme géométrique doit céder la place à la ville sensuelle ».

Comme l’indiquent les architectes et urbanistes Jacques Ferrier et Pauline Marchetti : « Nous ne voulons pas nous limiter à la conception d’objets, mais mettre en place les multiples relations que ces objets sont susceptibles de créer. Il s’agit de susciter des entre-deux à toutes les échelles, d’inventer une architecture de la résonance ».

Le travail des étudiants résultant de l’atelier de design international qui s’est tenu en mai 2019 à l’École de design sous la direction de Jacques Ferrier, sera également exposé. Dans le contexte de cet atelier, les étudiants ont abordé la notion de seuil, un espace d’articulation, un entre-deux qui ne se laisse déterminer ni par un côté ni par l’autre.

L’architecture internationale s’est débarrassée des seuils devenus obstacles à une logique entièrement fonctionnelle et vouée à la mobilité continue. Pourtant les seuils nous sont nécessaires. Ils permettent de créer des séquences d’ambiances variées qui sont autant de possibilités d’expériences individuelles, de vie collective et d’appropriation.

Le design graphique, ça bouge!
Dates : 28 novembre 2019 au 2 février 2020
Vernissage : 27 novembre 2019 à 18 h
Commissaires : Marc H. Choko, en collaboration avec Louis-Charles Lasnier

20190723 design graphique cd 1

Artistes et designers
Aatoaa, Akufen, Atelier Chinotto, Atelier Louis-Charles Lasnier, Atelier Presse-Citron, Bang-Bang, Benoit Giguère, Benoit Tardif, By Haus, Bye Bye Bambi, Caserne, Champagne Club Sandwich, Cindy Boyce, Compagnie et Cie, Conifère, Cossette, Criterium, Denis Dulude, Deux Huit Huit, Elizabeth Laferrière, Featuring, Feed, Folklore, Georges Labrecque, GSM project, Isabelle Arsenault, Janice Nadeau, Julien Hébert, Karim Charlebois-Zariffa, Kuizin Studio, Lacava Design, Laurent Pinadel, lg2, Lino, Mélanie Crespin, Nicolas Ménard, Nouvelle administration, Olivier Charland, Panache, Paprika, Pierre Léonard, Ping Pong Ping, Polygraphe, Principal, Salamander Hill Design, Sébastien Lépine, Sid Lee, Stéphane Huot Design, STM, Urbania, Vallée Duhamel et Wolfgang Animation.

Le Centre de design propose un panorama exceptionnel du design graphique québécois à travers les réalisations d’une cinquantaine de ses meilleures agences, dont une majorité compte des diplômés de l’UQAM. Art appliqué, art de commande, le design graphique n’en demeure pas moins un art à part entière, dont les manifestations multiformes se déploient au cœur de notre quotidien. Les projets retenus pour cette exposition le démontrent avec éclat.
Domaine de création en pleine ébullition, le design graphique a vu ses possibilités exploser avec l’évolution des moyens technologiques mis à sa disposition. C’est un secteur qui évolue et se transforme à grande vitesse, tout en intégrant de plus en plus d’images en mouvement. Au 21e siècle, le design graphique, ça bouge!

L’exposition illustre les divers aspects de cette évolution à travers les nombreuses déclinaisons du design graphique appliqué au multimédia : sites web, jeux vidéo, génériques de films et d’émissions de télévision, animations publicitaires. Le design graphique comme élément d’architecture urbaine est également représenté : signalétique, parcours multimédias, projections murales, etc. Finalement, on y trouve une sélection des meilleurs projets imprimés des dernières décennies : livres, journaux, brochures, affiches, emballages et autres images de marque.

Un livre du même titre, Le design graphique, ça bouge! publié aux éditions Somme toute, accompagne l’exposition.

Adresse et heures d’ouverture
1440, rue Sanguinet
Métro Berri-UQAM
Entrée libre
Mercredi au dimanche entre midi et 18 h

20180928 logo CD 1 2

-30-

Source
Julie Meunier
Conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et évènements spéciaux
meunier.julie@uqam.ca
Tél. : 514 987-3000, poste 1707

 

 

 

 

Retour en haut de page