http://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 14 novembre 2018 - Le soutien des partenaires communautaires qui œuvrent pour contrer la radicalisation menant à la violence est une priorité du gouvernement du Canada.

Au nom de l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, le député de Pierrefonds-Dollard, Frank Baylis, a annoncé aujourd’hui l’octroi de plus d’une somme totale de 1,5 million de $ sur quatre ans au Réseau des praticiens canadiens en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent (RPC-PREV) rattaché à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ces fonds proviennent du Fonds pour la résilience communautaire et viseront à rehausser les programmes d’intervention partout au Canada.

Mis sur pied par l’UQAM, sous la direction de Ghayda Hassan, professeure au Département de psychologie et cotitulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violents, le RPC-PREV est un réseau qui œuvre à améliorer les initiatives canadiennes de lutte contre la radicalisation menant à la violence en renforçant les pratiques et les partenariats parmi les équipes d’intervention de première ligne de partout au pays. Ces équipes peuvent être formées de personnes et d’organismes de différents secteurs comme la santé, les services sociaux, l’éducation, les services communautaires et les forces de l’ordre de partout au Canada qui travaillent à comprendre les personnes présentant un risque élevé de radicalisation menant à la violence et intervenir auprès d’eux. Ce financement renforcera les capacités des intervenants de première ligne au Canada en répondant aux besoins des spécialistes locaux, en les aidant à apprendre les uns des autres, et en améliorant leur accès aux ressources et à la formation.

Le Fonds pour la résilience communautaire relève du Centre canadien d’engagement communautaire et de prévention de la violence, lequel est chargé de concrétiser l’engagement de Sécurité publique Canada à prévenir la radicalisation menant à la violence.

Citations

« La mise en œuvre de programmes d’intervention innovateurs et efficaces est une étape essentielle à la lutte contre la radicalisation menant à la violence au Canada. Le Canada est davantage en mesure d’évaluer et de prévenir ce phénomène, puis d’intervenir auprès des personnes vulnérables à la radicalisation menant à la violence lorsque différents secteurs et communautés se rassemblent pour échanger des connaissances et promouvoir des partenariats. Le RPC-PREV contribue à faire progresser le leadership canadien. »

- Frank Baylis, député parlementaire de Pierrefonds-Dollard, s’exprimant au nom de Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

 « Au nom de la direction de l’UQAM et de ses chercheurs, mais aussi au nom des personnes concernées par ces enjeux majeurs, je tiens à remercier très chaleureusement Sécurité publique Canada pour ce soutien précieux. Je veux également féliciter la professeure Hassan pour la création de ce réseau qui illustre à la fois combien la recherche à l’UQAM se distingue dans des secteurs où les besoins sociétaux sont criants, ainsi que sa capacité de réunir autour d’objectifs communs des partenaires aux expertises à la fois différentes et complémentaires. »

- Catherine Mounier, vice-rectrice à la Recherche, à la création et à la diffusion, UQAM

« Les polarisations sociales et les radicalisations violentes et haineuses sont des problèmes qui menacent profondément la solidarité et la paix sociale. Elles touchent toutes les sphères de la société canadienne et nécessitent une réponse systémique et un solide partenariat intersectoriel. La contribution du Fond de Résilience Communautaire au RPC-PREV favorisera l’excellence dans ce domaine en s’appuyant sur des pratiques basées sur des données probantes, tout en assurant la collaboration intersectorielle ainsi que la mobilisation des connaissances entre les milieux de recherche, de pratique, des communautés et des politiques. »

- Ghayda Hassan, professeure au Département de psychologie de l’UQAM, cotitulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violents, directrice et fondatrice du RPC-PREV

 Faits en bref

• Le Centre canadien offre un financement aux organismes qui s’emploient à lutter contre la radicalisation menant à la violence au Canada dans le cadre du Fonds pour la résilience communautaire. Les projets qui bénéficient du Fonds pour la résilience communautaire augmenteront la capacité du Canada à lutter contre la radicalisation menant à la violence à l’échelon local en soutenant la recherche et les programmes dans le secteur de l’intervention, l’échange de renseignements et les activités de sensibilisation.¸

• Le Fonds pour la résilience communautaire disposait de 2,4 millions de $ pour financer des projets existants et de nouveaux projets en 2017-2018. Il dispose de 4,4 millions de $ pour 2018-2019. Le Fonds recevra 7 millions de $ de financement tous les ans à compter de 2019-2020 afin d’appuyer des projets existants ou de nouveaux projets.

• Récemment, le Centre canadien a publié un rapport Ce que nous avons entendu sur les résultats de sa consultation publique sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence. Le gouvernement croit qu’il est important que les Canadiens soient informés et qu’ils participent aux discussions sur cette question essentielle.

• Les recherches suggèrent que les meilleures solutions pour aborder la radicalisation menant à la violence proviennent souvent des collectivités, où le Centre canadien concentre la majeure partie de ses efforts.

- 30 -

Liens connexes

Centre canadien d’engagement communautaire et de prévention de la violence
Fonds pour la résilience communautaire
Réseau des praticiens canadiens en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent (RPC-PREV)
Rapport Ce que nous avons entendu d’Ipsos

 Personnes-ressources

Scott Bardsley
Attaché de presse
Bureau du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613 998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613 991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca

Jenny Desrochers
Directrice, Relations de presse, UQAM
514 987-3000, poste 7730
desrochers.jennifer@uqam.ca

 

Retour en haut de page