http://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

NiviaqKorneliussenLe 9 novembre 2017 – Identités sexuées, réseaux sociaux et… Arctique : voilà trois sujets rarement combinés qui se retrouvent dans le tout premier roman du genre, Homo sapienne, écrit par la Groenlandaise Niviaq Korneliussen. Acclamé par la critique à Copenhague et à New York, le livre a été traduit en français et sera lancé à Montréal prochainement. Pour l’occasion, l’auteure sera de passage à Montréal du 20 au 22 novembre, à l’invitation de la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM, dirigée par le professeur Daniel Chartier. Ce dernier a aussi rédigé la préface à l’édition en français de ce roman.

La traduction en français de Homo sapienne est le fruit d’une collaboration entre la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM, le Gouvernement du Groenland, ainsi que les éditeurs Milik et La Peuplade. Déjà, des traductions en huit langues sont prévues pour ce roman!

Lectures publiques
Afin de souligner la visite de Niviaq Korneliussen, trois lectures publiques auront lieu à Montréal. La romancière lira des extraits de son œuvre en groenlandais, puis la comédienne Marie-Claude Garneau lira les mêmes extraits en français. Suivra une période d’échanges avec le public.

  • Lundi 20 novembre, à 11 h
    Entretien public avec Niviaq Korneliussen
    Local D-R200, niveau rez-de-chaussée, UQAM, 1430, rue Saint-Denis, Montréal

  • Mardi 21 novembre, à 17 h
    Lancement d’Homo sapienne
    Librairie L’Euguélionne
    1426, rue Beaudry, Montréal

  • Mercredi 22 novembre, à 15 h 30
    Séminaire de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM 
    Local V-R830, 209, rue Sainte-Catherine Est, Montréal

 

Niviaq Korneliussen
Née en 1990, Niviaq Korneliussen a grandi à Nanortalik, au sud du Groenland. Homo sapienne marque un tournant dans l’histoire littéraire groenlandaise en rejoignant un lectorat en dehors de la terre natale. Selon The New Yorker, l’écrivaine inuite s’affirme avec ce premier livre comme la « nouvelle étoile du Nord ».

Partenaires
La visite de Niviaq Korneliussen est rendue possible grâce à la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM, le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM, l’éditeur La Peuplade et la librairie féministe L’Euguélionne.

 

-30-

Source : Maude N. Béland, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tél. : 514 987-3000, poste 1707
beland.maude_n@uqam.ca
twitter.com/MaudeNBeland

Retour en haut de page