http://salledepresse.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Salle de presse


Recherche


presse@uqam.ca



Communiqués de presse

Le 8 septembre 2017 - Fans de restauration rapide? Une récente étude de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) pourrait vous intéresser : celle-ci a prouvé que l’exercice de haute intensité a le pouvoir de contrecarrer les conséquences de se nourrir de fast food matin, midi et soir. Cette étude, publiée dans la revue scientifique Nutrients, a été réalisée par les professeurs Antony D. Karelis, Christian Duval et Marc-Antoine Rouiller du Département des sciences de l'activité physique de l’UQAM, et Rémi Rabasa-Lhoret du Département de nutrition de l’Université de Montréal.

Cette découverte apporte une nouvelle perspective quant au rôle de l’exercice de haute intensité dans une diète composée de restauration rapide (McDonald’s dans le présent cas) sur la santé de jeunes hommes. Les chercheurs ont découvert que l’exercice de haute intensité par intervalle - appelée en anglais high intensity interval training (HIIT) - semble protéger en majeure partie le profil métabolique (composition corporelle, pression artérielle, taux de sucre dans le sang, cholestérol et inflammation) des effets négatifs potentiels d’une diète composée de fast food.

Pour réaliser l’étude, 15 jeunes hommes en santé ont dû se nourrir exclusivement de McDonald’s (trois menus McValeur par jour + des collations optionnelles) pendant 14 jours consécutifs. Lors de cette période, ils devaient aussi exécuter quotidiennement de l’exercice de haute intensité par intervalle (15 intervalles de sprint x 60 secondes) sur un tapis roulant.

« La popularité de la restauration rapide n’est pas près de disparaître. Alors, ceux et celles qui souhaitent protéger leur corps et leur santé des possibles effets négatifs d’une diète non optimale, pourraient opter pour la pratique de l’exercice de haute intensité telle que le HIIT », explique le professeur Antony D. Karelis, chercheur principal de l’étude. « Au cours des dernières décennies, la consommation de restauration rapide a considérablement augmenté. Près de 36 % des adultes vivant aux États-Unis consomment du fast food plusieurs fois par semaine. En fait, environ 11 % de l’apport calorifique total de la population adulte américaine provient de la restauration rapide », ajoute-t-il.

Son collègue, le professeur et auteur principal de l’étude Christian Duval précise : « La prochaine étape sera de prouver que l’exercice de haute intensité est aussi efficace pour protéger la population en général d’une diète de fast food (par exemple chez les femmes, les individus sédentaires, les personnes âgées, etc.). L’étude devra se faire sur un plus grand échantillon de personnes pendant une plus longue période et à l’aide de divers types d’entraînements », ajoute-t-il.

« Cette recherche démontre qu’il est réellement important d’éduquer les professionnels de la santé et la population en général au sujet des bienfaits de l’exercice de haute intensité par intervalle contre la consommation de restauration rapide », affirment les deux chercheurs. « À noter que ce type d’exercice devrait être réalisé sous supervision d’experts tels que des kinésiologues », signale Christian Duval.

Consultez l’étude complète ici : http://www.mdpi.com/2072-6643/9/9/943 (en anglais)

- 30 -

Les professeurs Antony D. Karelis et Christian Duval sont disponibles pour des entrevues.

Pour discuter de la conception, du design, de la méthode et des conclusions de l’étude, prière de contacter le professeur Antony D. Karelis : karelis.antony@uqam.ca et 514 987-3000, poste 5082.

Pour plus d’informations quant au futur de l’étude, prière de contacter le professeur Christian Duval : duval.christian@uqam.ca et 514 987-3000, poste 4440.

Source : Maude N. Béland, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Université du Québec à Montréal
Tél. : 514 987-3000, poste 1707
beland.maude_n@uqam.ca
twitter.com/MaudeNBeland

 

Retour en haut de page