Salle de presse

Les élèves post-réforme désormais plus compétents en sciences et technologie

Communiqué de presse

Le 18 avril 2012 - Les élèves du système scolaire québécois issus de la Réforme sont-ils désormais plus compétents à résoudre des problèmes scientifiques et technologiques, que les élèves d’avant la Réforme? Comment la réforme a-t-elle influencé leurs attitudes vis-à-vis des sciences et de la technologie et des carrières scientifiques? Ces questions ont amené une équipe de chercheurs de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal à réaliser une importante étude qui s’est étalée sur plusieurs années, auprès d’un nombre important d’élèves du secondaire V, avec des résultats positifs qui en surprendront plusieurs. Ces résultats ont été dévoilés aujourd’hui, lors d’une conférence publique tenue à l’UQAM.

Patrice Potvin, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM et directeur du Laboratoire mobile pour l’étude des cheminements d’apprentissage en science (LabMécas), a dirigé une équipe de recherche formée du professeur Martin Riopel et des deux étudiants Jean-Guillaume Dumont et François Boucher-Genesse. Ceux-ci ont mis au point une application informatisée (ou jeu vidéo « sérieux ») nommée « Le jeu de cuisine », permettant de mesurer la compétence scientifique de résolution de problème et ont élaboré un questionnaire leur permettant d’évaluer les attitudes des élèves. Ce questionnaire ainsi que le « jeu de cuisine » ont été testés auprès de centaines d’élèves « pré-réforme » et de centaines d’élèves « post-réforme », pour fins de comparaisons.

Des résultats positifs
« Dans le contexte de notre recherche, explique Patrice Potvin, les élèves ayant été entièrement éduqués dans le système « post-Réforme scolaire québécoise » présentent, de manière significative, davantage d’indices de compétence en résolution de problème. Ils expriment une attitude par rapport aux sciences et à la technologie, un attrait pour les carrières en sciences et technologie et une perception quant à l’utilité de l’école pour comprendre la « vraie vie » qui sont significativement plus favorables que chez les élèves d’avant la Réforme. »

Le LabMÉCAS
Le LabMÉCAS est le Laboratoire mobile pour l’étude des cheminements en sciences de l’UQAM. Ce laboratoire élabore des dispositifs informatisés pour soutenir la recherche en éducation scientifique et les teste auprès d’élèves de tous âges directement dans les milieux éducatifs.

Renseignements
Patrice Potvin, professeur chercheur
Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM
potvin.patrice@uqam.ca

-30-

Source: 
Rose-Aline LeBlanc, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tél. : 514 987-3000, poste 2248
leblanc.rose-aline@uqam.ca

twitter.com/RoseAlineLeBlan

 

giysigiydirmeoyunlarioynama.com iskambiloyunlarioyna.com kamyonoyunlarioynama.com mankenoyunlarioyna.com makyajoyunlarioynama.com mariooyunlarioynama.com motoroyunlarioynama.com muzikoyunlarioyna.com nisanoyunlarioynama.com odaoyunlarioyna.com olimpiyatoyunlarioyna.com onlineoyunlaroynama.com parketmeoyunlarioynama.com parkoyunlarioynama.com pastayapmaoyunlarioynama.com penaltioyunlarioyna.com
UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 3 février 2010